Paris: Il faut plus de six ans pour la « transformation » de Paris, plaide Hidalgo lors de ses vœux

POLITIQUE Anne Hidalgo doit officialiser sa candidature pour un second mandat dans les prochains jours

20 Minutes avec AFP

— 

Anne Hidalgo lors de ses vœux 2020
Anne Hidalgo lors de ses vœux 2020 — SIPA PRESS

Un message clair, pour une annonce de candidature plus qu'imminente. La maire sortante de Paris Anne Hidalgo, a mis en avant vendredi «les transformations» qui nécessitent davantage qu'un mandat de six ans selon elle, sans détailler ses ambitions pour les prochaines municipales.

Pour les derniers voeux de son mandat à l'Hôtel de Ville, la maire socialiste de Paris s'est contentée, devant les élus de Paris et de la métropole, d'évoquer «la coexistence de deux temps différents, de deux urgences: celle de préparer la ville aux changements de demain, et celle de le faire en préservant la qualité de vie aujourd'hui».

« Un temps beaucoup plus long »

«Si un mandat dure six ans, les transformations que nous engageons se réalisent sur un temps beaucoup plus long», a-t-elle expliqué. Anne Hidalgo doit officialiser sa candidature pour un second mandat dans les prochains jours, avant une rencontre avec ses soutiens réunis au sein de la plateforme «Paris en Commun».

Pour la maire de Paris, «les Parisiennes et les Parisiens ont cru en nous. C'est en respectant le mandat qu'ils nous ont donné, en défendant avec clarté nos convictions que nous préserverons cette confiance. La confiance est le maître-mot», a-t-elle souligné.

Elle a égréné ses souvenirs de six ans de mandats, évoquant «le pire et le meilleur», allant de sa première visite officielle, en tant que Maire, au mémorial de la Shoah, jusqu'aux «moments où Paris a souffert: la rue Trévise, la rue Erlanger, les violences, les attentats», en passant par l'obtention des jeux Olympiques de 2024 ou les arrivées massives de réfugiés dans la capitale.

« En six ans le monde a changé »

«En six ans le monde a changé, notre manière de vivre a changé», a-t-elle poursuivi évoquant une «prise de conscience collective qui est née et a grandi sous nos yeux, que nous avons accompagnée, que nous avons soutenue, que nous avons portée et qui fait de ce mandat la première ligne d'un nouveau chapitre de notre histoire».

Anne Hidalgo a terminé en évoquant «l'importance, dans un monde en perte de repères, de la constance dans l'engagement si nous voulons voir s'imposer les valeurs qui sont les nôtres. C'est pour ces valeurs que nous avons été élus, quelles que soient nos sensibilités», a affirmé Anne Hidalgo.