Paris : Quel bilan pour la gratuité dans les transports pour les enfants ?

MOBILITE Si elle est réélue, Anne Hidalgo mettra en place la gratuité des transports pour les moins de 18 ans. L’an dernier, elle annonçait déjà des mesures de gratuité, pour quel bilan ?

Romain Lescurieux

— 

Une entrée de métro, place de la Nation à Paris. (Illustration)
Une entrée de métro, place de la Nation à Paris. (Illustration) — Clément Follain / 20 Minutes
  • Depuis septembre, les transports pour les Parisiennes et Parisiens de 4 à 11 ans sont gratuits.
  • 31.556 enfants bénéficient de cette mesure, selon la mairie de Paris.
  • Pour certains élus d’opposition, l’annonce de gratuité pour les moins de 18 ans est « une mesurette à visée électorale ».

Elle n’est pas encore officiellement candidate, mais les premières propositions tombent. La maire de Paris Anne Hidalgo proposera la gratuité des transports en commun pour les moins de 18 ans à Paris si elle est réélue en mars, a annoncé dans le Journal du Dimanche son premier adjoint Emmanuel Grégoire. « L’un des grands marqueurs du mandat, c’est le changement de paradigme sur les mobilités. C’est pourquoi Anne Hidalgo annoncera l’extension de la gratuité des transports en commun pour tous les Parisiens de moins de 18 ans. »

« Cette mesure, que nous avons travaillée avec les communistes parisiens, sera mise en œuvre dans les mois qui viennent si les Parisiens décident de poursuivre avec nous », a-t-il ajouté, précisant que cette proposition consisterait en une « une carte Navigo gratuite, sans avance à débourser ». L’an dernier, à la même époque, lors de ses vœux pour l’année 2019, l’édile annonçait déjà des mesures de gratuité dans les transports en commun. Pour quel bilan ?

31.556 enfants en bénéficient sur 160.000

« A la suite du rapport que j’ai demandé sur la gratuité des transports, j’ai pris la décision avec ma majorité de procéder à un véritable “big bang” de la tarification des transports dans le Grand Paris », déclarait Anne Hidalgo. Dès lors, en septembre 2019, les transports deviennent gratuits pour les Parisiens et Parisiennes de moins de 11 ans. Environ 160.000 jeunes sont potentiellement concernés par ce dispositif alors que le tarif actuel de l’abonnement Imagine R pour les enfants scolarisés en maternelle ou en primaire est de 350 euros. Quelques mois après son entrée en vigueur, 31.556 enfants bénéficient de cette mesure « récente », affirme-t-on à l’hôtel de ville contacté par 20 Minutes.

L’an dernier, Anne Hidalgo a également décidé que la gratuité mise en place pour les majeurs en situation de handicap serait étendue aux mineurs et que dès la rentrée dernière, la carte Imagine R serait remboursée à hauteur de 50 % pour les collégiens et les lycéens. Soit 31.274 jeunes sur environ 135.000 jeunes Parisiens, toujours selon les chiffres récents de la mairie de Paris. Autant de mesures de gratuité déjà prises, qui font dire à certains dans l’opposition que la récente annonce de transports gratuits pour les moins de 18 ans, est une « mesurette à visée électorale ».

« Ne soyons pas dupes »

« Ne soyons pas dupes, cette gratuité en trompe l’œil s’apparente plus à une mesurette à visée électorale qu’à une vraie révolution pour le pouvoir d’achat des familles parisiennes, qui bénéficient déjà de la gratuité totale des transports pour les enfants jusqu’à 11 ans et de la prise en charge de 75 % du passe Navigo par la région Ile-de-France et la Ville de Paris pour les jeunes de 11 à 18 ans. Cette promesse de campagne consiste donc finalement à financer les 25 % restant du pass Navigo pour les collégiens et lycéens parisiens », estime Eric Azière, président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris.

Selon lui, « ces effets d’annonce, à quelques semaines des élections municipales, taisent les vraies difficultés auxquelles l’actuelle majorité n’a pas su s’attaquer, et que la prochaine équipe municipale devra s’employer à résoudre, à savoir la désaturation des transports en commun en heure de pointe, et une politique efficace de lutte contre la pollution ».