Paris : En grève, les petits rats de l’Opéra dansent gratuitement sur le parvis du Palais Garnier

MOBILISATION Les danseuses ont interprété ce mardi après-midi devant le Palais Garnier un extrait du « Lac des cygnes » spécial grève

R.L.

— 

L'Opéra de Paris en grève ce mardi 24 décembre
L'Opéra de Paris en grève ce mardi 24 décembre — ludovic MARIN / AFP

Une manière magistrale de faire grève. Ce mardi, au 20e jour de mobilisation contre la réforme des retraites, les danseuses, musiciens et musiciennes de l’Opéra de Paris en grève, ont interprété gratuitement un extrait du « Lac des cygnes » sur le parvis.

« Opéra de Paris en grève », « la culture en danger »

« Opéra de Paris en grève », « la culture en danger », mentionnaient deux affiches accrochées sur les grilles de l’édifice ce mardi après-midi. L’Opéra et la Comédie Française sont les seules institutions culturelles concernées par la réforme. Datant de 1698, sous Louis XIV, le régime spécial de l’Opéra est un des plus anciens de France.

Fait inédit, plus d’une centaine de danseurs et danseuses du Ballet de l’Opéra de Paris ont défilé ces dernières semaines dans les rues. Une fois leur caisse spéciale (financée à moitié par l’Etat) supprimée, les danseurs craignent de voir disparaître leur pension alors qu’ils sont mis à la retraite à 42 ans. Le 17 décembre, à l’occasion de manifestation, le personnel de l’Opéra de Paris et l’Orchestre national ont entonné sur les marches de l’Opéra Bastille, La Marseillaise et le Chant des Partisans.

Depuis le début de la grève contre la réforme des retraites le 5 décembre, l’Opéra de Paris a perdu près de 8 millions d’euros de recettes de billetterie, a indiqué ce lundi l'institution. A ce jour, plus de 45 spectacles d’opéra et de ballets ont été annulés par l’Opéra de Paris.