Saint-Germain-en-Laye : Une enquête ouverte après un énième tweet raciste d’une élue

RACISME Agnès Cerighelli, conseillère municipale de Saint-Germain-en-Laye, a imputé dans un tweet la responsabilité de la grève RATP à ses « agents arabo-musulmans »

20 Minutes avec AFP
— 
Le siège de la RATP à Paris. (illustration)
Le siège de la RATP à Paris. (illustration) — Mario FOURMY/SIPA

Le parquet de Versailles a ouvert une enquête après un signalement par le préfet des Yvelines de tweets d’une élue de Saint-Germain-en-Laye. Habituée des tweets polémiques, Agnès Cerighelli, conseillère municipale d’opposition (ex-LREM), a accusé la RATP d’avoir « recruté des milliers d’agents arabo-musulmans qui méprisent Noël et considèrent les usagers comme du bétail ». « En décembre, ils sont toujours en grève », concluait-elle sur Twitter vendredi.

« Les propos tenus par Mme A. Cerighelli sur son compte Twitter le 13 décembre dernier mettent en cause les valeurs républicaines, notamment l’idée de fraternité », a réagi lundi, sur le même réseau social, le préfet Jean-Jacques Brot, rappelant que ces propos « tombent aussi sous le coup de la loi ». Le préfet a indiqué les avoir « signalés au procureur de la République de Versailles » au titre de l'article 40 du Code de procédure pénale, qui oblige toute autorité constituée à aviser celui-ci de tout crime ou délit dont il aurait connaissance.

Exclue de LREM

Le préfet a emboîté le pas au maire DVD de Saint-Germain-en-Laye, Arnaud Péricard, qui avait lui aussi signalé vendredi les messages, qui n’apparaissent cependant plus sur le compte de la conseillère municipale. Interrogé, Arnaud Péricard s’est dit « très choqué » et a fait part de sa « honte de voir [sa] ville salie » par les prises de position d’une élue qu’il qualifie d'« incontrôlable ».

Agnès Cerighelli, qui s’affiche toujours adhérente de LREM alors qu’elle en a été exclue en 2018, n’a pas souhaité commenter ces signalements, se bornant à dire qu’Arnaud Péricard était « en campagne » pour les municipales. « Pour l’emporter, il est prêt à salir, avec une extrême méchanceté, ses éventuels rivaux politiques. » Très active sur Twitter avec plus de 12.000 abonnés, elle s’affiche dans ses prises de position publiques comme une  catholique fervente et conservatrice.