Le Navigo sera-t-il remboursé à cause des grèves ?

TRANSPORT Les possesseurs de Navigo devraient être remboursés. Mais comment, par qui et de combien ? « Nous devons étudier les modalités et nous verrons ça après la grève », indique-t-on à Ile-de-France Mobilités contacté par « 20 Minutes »

Romain Lescurieux

— 

Aux abords de la gare du Nord, ce mardi
Aux abords de la gare du Nord, ce mardi — SIPA PRESS

Les transports en commun, un vieux souvenir ? Principaux concernés par la grève des transports depuis jeudi dernier, les Franciliens doivent toujours prendre leur mal en patience ce mardi : neuf lignes de métro restent totalement closes à Paris tandis qu’un RER A sur deux et un RER B sur trois circulent, selon la RATP. Un quart des bus est en circulation, au lieu de la moitié prévue la veille par la régie autonome, en raison de plusieurs dépôts bloqués par des manifestants.

Et la situation ne devrait pas s’arranger puisque la poursuite de la grève a été votée au moins jusqu’à mercredi, parfois jusqu’à vendredi. « La semaine est morte », a résumé Thierry Babec, de l’Unsa RATP, premier syndicat de la régie. Une question est donc sur toutes les lèvres d’usagers : Y aura-t-il possibilité de se faire rembourser son Navigo​ pour ces jours de grève ?

« Nous devons étudier les modalités »

Pour le moment, rien n’est officiellement arrêté. Début novembre, la présidente de la région Ile-de-France et d’Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, a demandé aux entreprises (SNCF, RATP) de rembourser les voyageurs si « le service minimum prévu par le contrat qui les lie n’est pas assuré », rappelle-t-on chez Ile-de-France Mobilités, sollicité par 20 Minutes. Et de préciser « Aujourd’hui, c’est à ces entreprises d’accepter ». Mais cela serait en bonne voie. En revanche, le flou est encore de mise sur les détails. « Nous ne savons pas à l’heure actuelle comment ça va se passer. Nous devons étudier les modalités et nous verrons ça après la grève », conclut-on.

« La RATP a pleinement conscience de l’impact potentiel d’un tel mouvement pour la vie des Franciliens. Elle appliquera bien entendu le contrat qui la lie à son autorité organisatrice Ile-de-France Mobilités s’agissant des remboursements. Ces derniers étant liés à la capacité de la RATP à réaliser un plan de transport minimum », communique la régie, contactée par 20 Minutes. « On attend la fin du mouvement pour voir comment on va rembourser. », précise-t-on à la RATP.

Dans le détail, il peut être proposé aux usagers un remboursement ou un prolongement du titre de transports. Selon l'article 1222-12 du code des transports « l’usager qui n’a pu utiliser le moyen de transport pour lequel il a contracté un abonnement ou acheté un titre de transport a droit à la prolongation de la validité de cet abonnement pour une durée équivalente à la période d’utilisation dont il a été privé, ou à l’échange ou au remboursement du titre de transport non utilisé ou de l’abonnement ».