Europacity: Emmanuel Macron a décidé d'abandonner le projet

SITE Le Président veut « réfléchir à un projet alternatif plus vaste que le triangle de Gonesse »

20 Minutes avec AFP

— 

Europacity prévoit 230.000 m² de commerces, un parc aquatique, une piste de ski, une salle dédiée au cirque, des boites de nuit. Le tout pour un investissement de 3,1 milliards d’euros.
Europacity prévoit 230.000 m² de commerces, un parc aquatique, une piste de ski, une salle dédiée au cirque, des boites de nuit. Le tout pour un investissement de 3,1 milliards d’euros. — /Europacity

Emmanuel Macron a décidé d’abandonner le projet de mégacomplexe Europacity au nord de Paris, qu’il juge « daté et dépassé », et de « réfléchir à un projet alternatif plus vaste que le triangle de Gonesse », a annoncé l’Elysée ce jeudi, confirmant une information du journal Le Monde.

Le projet était largement soutenu par les élus locaux mais suscitait depuis des années une opposition multiforme, d’organisations écologistes à des associations de commerçants. Ces contestations ont régulièrement été portées devant la justice administrative, parfois avec succès, ralentissant la réalisation du projet.

Combattu par les écologistes, soutenu par les élus locaux

L’annonce intervient alors que se tient ce jeudi après-midi un troisième Conseil de défense écologique. Lors du premier Conseil de défense écologique en mai, l’exécutif avait annoncé l’abandon du projet minier Montagne d’or en Guyane.

Le projet Europacity, sur la commune du Val-d’Oise à 15 km au nord de Paris, était largement soutenu par les élus locaux mais suscitait depuis des années une opposition multiforme, d’organisations écologistes à des associations de commerçants. Ces contestations ont régulièrement été portées devant la justice administrative, parfois avec succès, ralentissant la réalisation du projet.

Le « projet alternatif » souhaité par le chef de l’Etat « sera plus mixte, plus moderne, sans créer un pôle démesuré de consommation, de loisirs et d’objets ». Il a confié « la mission à Francis Rol-Tanguy, ancien directeur de l’Atelier parisien d’urbanisme, de travailler avec les élus à l’élaboration d’un nouveau projet ».