Municipales 2020 à Paris : Vikash Dhorasoo se lance dans la bataille dans le 18e arrondissement

POLITIQUE Habitant du 18e, Dhorasoo devrait se déclarer officiellement la semaine prochaine

R.L.

— 

Vikash Dhorasoo sur le plateau d'«On n'est pas couché».
Vikash Dhorasoo sur le plateau d'«On n'est pas couché». — Capture d'écran/France 2

Des terrains aux urnes. Selon les informations de l'Obs, l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo prépare sa candidature aux élections municipales de mars prochain, dans le 18e arrondissement de Paris. Ambassadeur d’Oxfam France, parrain du Paris Foot Gay, cet habitant du 18e devrait se déclarer officiellement la semaine prochaine, précise Le Parisien. Une candidature « sans étiquette ».

« Des listes dans tous les arrondissements de la capitale »

« Il a l’objectif de présenter des listes dans tous les arrondissements de la capitale et de financer une partie de sa campagne sur ses deniers personnels. Il a rencontré beaucoup de monde et n’a pas l’intention de faire alliance avec un autre candidat. Il veut partir sans étiquette mais reste marqué à gauche », raconte au quotidien un élu parisien. Selon l’Obs, un noyau de personnalités de la société civile, des militants de quartier et des intellectuels travaillent autour de lui pour préparer cette campagne.

Soutien de Bertrand Delanoë en 2008, l’ancien milieu de terrain du PSG était dans le comité de soutien d’Anne Hidalgo en 2014, présidé à l’époque par Cédric Villani. Des discussions auraient eu lieu entre la maire de Paris et l’ancien footballeur mais n’auraient pas abouti. Depuis quelques mois, l'ex-milieu de terrain du PSG se montre très critique et offensif vis-à-vis de la mairie du 18e, concernant la stratégie des équipes de la maire sortante mais aussi à l’encontre de certains candidats à la mairie de Paris.

« Quand Villani lève le masque c’est Le Pen qu’on trouve en-dessous ! »

« 2014: Missika adjoint d’Hidalgo annonçait Paris comme une ville "humaniste et cosmopolite" qui "appartient à ses habitants" 2019: Voici les têtes de listes d’Hidalgo Paris "ville monde" c’est Paris "ville blanche".. et où sont passés "ses habitants" », notait le footballeur sur Twitter.

« Quelle horreur : quand Villani lève le masque c’est Le Pen qu’on trouve en-dessous ! e type (sic) ne doit jamais devenir maire de Paris ! », a-t-il également tweeté récemment. Une position à gauche qui attire les convoitises.

« Nous lui avons proposé de former un binôme en tête de liste, à la fin de l’été », confirme à l’Obs Anne-Claire Boux, la candidate désignée par Europe Ecologie-Les Verts dans le 18e arrondissement de la capitale. Désignée comme cheffe de file pour les municipales à Paris par La France Insoumise, Danielle Simonnet, qui veut davantage s’inscrire dans une démarche citoyenne, laisse aussi la porte ouverte. « Vikash ferait une très belle candidature, nous n’avons pas de désaccords avec lui et il incarne des combats communs. Je souhaite que nos démarches convergent », témoigne-t-elle auprès de l’hebdomadaire.