Paris: Les utilisateurs des trottinettes Lime devront payer l’amende en cas de mise en fourrière

TRANSPORTS Jusqu’à présent, Lime prenait à sa charge le règlement de l’amende et ne répercutait pas le prix sur ses utilisateurs

R.L.

— 

Les trottinettes électriques de la société Lime.
Les trottinettes électriques de la société Lime. — Michel Euler/AP/SIPA

Les règles changent. Alors que jusqu’ici Lime prenait à sa charge le règlement de l’amende en cas de mise en fourrière d’une trottinette et ne répercutait pas le prix sur ses utilisateurs, l'entreprise annonce au Parisien qu’elle entend désormais faire payer les frais de fourrière aux clients garés hors des emplacements autorisés à Paris. Et ce, afin de « responsabiliser davantage les utilisateurs et les inciter de manière contraignante à adopter les bonnes conduites en matière de stationnement ».

59 euros

« Aujourd’hui, dans le cas où une trottinette serait mise en fourrière ou signalée par les autorités pour mauvais stationnement, l’amende devra être réglée par le dernier utilisateur. Pour ce faire, Lime vérifiera le positionnement du véhicule grâce au numéro de la trottinette ainsi que la photo prise par l’utilisateur à la fin de son trajet, permettant d’assurer le verrouillage de cette dernière », note Lime dans un communiqué.

A Paris, l’amende pour trottinette gênante s’élève à 35 euros + 49 euros de mise en fourrière, soit 84 euros, plus 10 euros par jour, rappelle Le Parisien qui précise que Lime demandera 59 euros au client indélicat, « soit les frais d’extraction et la première journée de mise en fourrière ». Lime s’apprête à créer un nouveau service client, exclusivement dédié au traitement des amendes de mauvais stationnement.