Réaménagement de la Gare du Nord: Le projet sera «validé», selon le secrétaire d'Etat aux Transports

CAFOUILLAGE Le volet commercial du projet de réaménagement de la Gare du Nord est au centre de réticences

20 Minutes avec AFP
— 
La gare du Nord à Paris. (Illustration)
La gare du Nord à Paris. (Illustration) — AFP

Le projet de transformation de la Gare du Nord sera «validé». C'est ce qu'a déclaré dimanche, sur France 3, le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari alors que la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) doit rendre son avis jeudi sur le sujet. «Ce projet est nécessaire pour les 600.000 Franciliens qui utilisent la gare chaque jour et on peut assez facilement se convaincre que les travaux sont nécessaires et doivent être réalisés dans un temps relativement court», d'ici les JO-2024 qui auront lieu à Paris, a insisté le ministre.

«Ce sujet ne doit pas être la variable d'ajustement de politiques électorales à l'approche des municipales», a estimé Jean-Baptiste Djebbari, qui s'était étonné jeudi du «rétropédalage» de la ville de Paris à ce sujet. Donc «le projet sera validé par la commission idoine la semaine prochaine, a-t-il ajouté, et pourra continuer son chemin».

Guillaume Pepy «confiant»

Dans un entretien au Journal du Dimanche, le PDG sortant de la SNCF, Guillaume Pepy, s'était dit «confiant» avant la décision de la commission nationale et ce, malgré la décision de la ville de Paris de ne pas soutenir la transformation voulue par la SNCF. Si «elle devait rendre un avis négatif, le permis de construire ne pourrait pas être délivré, alors qu'il y a urgence à désaturer la gare», a prévenu le patron de la SNCF.

Le volet commercial semble être au coeur des réticences dans ce projet de transformation. C'est sur cette question que fin juin, la Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC), avait rendu un avis défavorable sur l'extension de l'ensemble commercial, suspendant la délivrance du permis de construire. Pour l'obtenir, le projet doit désormais passer devant la commission nationale d'aménagement commercial.

Vendredi, la présidente de la région Ile-de-France et d'Ile-de-France Mobilités (IDFM) Valérie Pécresse avait appelé le gouvernement «à la fermeté» pour valider ce projet, soulignant que «le permis de construire est donné par le gouvernement».