Nouveau tracé pour la Tangentielle Sud

Alexandre Sulzer - ©2008 20 minutes

— 

« Tout se joue en ce moment. » Un important responsable de la SNCF le dit sans détour : sa société et la RATP se livrent actuellement une bataille feutrée pour savoir qui emportera la préférence des politiques sur le projet de desserte circulaire en banlieue. La RATP vante les mérites de métrophérique, un métro sous-terrain en petite couronne, quand sa rivale préconise quatre Tangentielles, plus éloignées de la capitale. En exclusivité, 20 Minutes révèle le tracé de la Tangentielle Sud que la SNCF vient de déterminer et qui ne correspond plus, comme cela était envisagé jusqu'alors dans le schéma directeur de la région (Sdrif), au futur tram-train entre Massy et Evry (Essonne). Ce nouveau projet sera présenté cette semaine au secrétaire d'Etat au Développement de la région-capitale, Christian Blanc.

L'objectif est de relier Versailles-Chantiers (Yvelines) à Sucy-Bonneuil (Val-de-Marne) d'ici à 2020 par un tram-train. Le choix de Sucy s'explique par l'éventualité d'une Tangentielle Est, dans un futur plus lointain, qui relierait cette commune à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). « La force de notre projet est son faible coût : 3,1 milliards d'euros pour l'infrastructure et 480 millions d'euros pour le matériel roulant », fait valoir la SNCF. En effet, seul le tronçon entre Pont-de-Rungis et Sucy serait nouveau puisque le tram-train emprunterait, sur le reste du parcours, les voies du RER C. Lequel aurait son terminus, sur son actuelle branche Paris-Massy, au niveau de Pont-de-Rungis. Ce qui permettrait d'augmenter sa fréquence à huit trains par heure contre quatre aujourd'hui.