Municipales 2020 à Paris : Entre propositions et alliances, quelle est la stratégie des Verts ?

POLITIQUE Les écologistes parisiens ont lancé leur campagne municipale ce mardi à la Bellevilloise (20e arrondissement) avec un premier meeting

Romain Lescurieux

— 

David Belliard, tête de liste des écologistes pour mener la bataille des municipales a Paris en mars
David Belliard, tête de liste des écologistes pour mener la bataille des municipales a Paris en mars — ERIC DESSONS/JDD/SIPA
  • Les Verts parisiens ont organisé leur premier meeting de campagne devant plus de 300 personnes selon les organisateurs.
  • Leur chef de file, David Belliard a dévoilé une partie de leur plan de bataille pour la capitale.
  • « Il faut bloquer les prix de tous les loyers sur notre métropole pendant cinq ans », a-t-il notamment annoncé.

Les Verts entrent dans l’arène. Les écologistes parisiens se sont officiellement lancés dans la bataille municipale ce mardi soir à La Bellevilloise (20e arrondissement) avec sur le devant de la scène, leur chef de file, David Belliard. Devant des militants et sympathisants – 300 selon les organisateurs – et en compagnie de Yannick Jadot, Antoinette Guhl, Julien Bayou encore Delphine Batho, David Belliard a dévoilé une partie de leur plan de bataille pour la capitale. Quels sont les contours de la stratégie verte ? 20 Minutes décrypte.

Être vraiment vert

Premier chantier des écolos : comment faire de l’écologie quand tout le monde dit en faire ou du moins le mettre au cœur de son projet municipal ? « Le sujet n’est pas de disqualifier les autres (…) On préfère que tout le monde en parle. Il faut être pragmatique. Je fais confiance aux électeurs pour reconnaître ceux qui le font avec sincérité et enthousiasme afin de porter un projet mobilisateur », explique Yannick Jadot,  avant le début du meeting. Lors de sa prise de parole, David Belliard, en a remis une couche. « Tout le monde dans cette campagne fera de l’écologie, on se croirait dans l’émission “L’écologie a un incroyable talent” (…) bref on brasse de l’air. Et tous nous racontent qu’ils vont devenir le premier maire vraiment écologiste de Paris », s’exclame-t-il avant de faire l’éloge d’une « ville verte » et de « l’écologie pour Paris ».

Avoir des propositions vertes

Concrètement, quelles sont les premières propositions ? « On est dans une situation critique qui impacte notre ville », selon David Belliard. Canicules, crues et pics de pollution… La capitale doit être « protégée » et faire face. « On va défendre une ville du bien-être, adapté au dérèglement climatique, plus verte avec plus d’espaces verts et moins de voitures », détaille-t-il. D’autres propositions ont été avancées. Notamment en faveur d’un moratoire pour les projets de la ZAC Bercy-Charenton, le TEP Ménilmontant ou encore la Tour Triangle mais aussi un audit concernant les Jeux olympiques 2024. Les Verts disent s’engager en faveur d’une métropole du « zéro déchet et zéro plastique » et estiment également que les gares ne doivent pas « devenir des centres commerciaux ». Enfin, une proposition phare a été mise sur le tapis lors de ce premier meeting : « Bloquer les prix de tous les loyers sur notre métropole pendant cinq ans ».

Œuvrer pour une alliance verte

« Il n’y a pas d’écologie sans écologistes », matraque David Belliard. Pourtant, il y a déjà eu des pertes dans la bataille. Christophe Najdovski, Célia Blauel et Bernard Jomier ont – ou sont en passe – de rallier Anne Hidalgo. Ce mardi soir, les écologistes parisiens voulaient donner l’image d’une famille réunie. Et ce, avec Urgence Ecologie et l’Alliance Ecologiste Indépendante. Et selon Yannick Jadot, « le temps des écologistes est venu(...). Il est venu le temps d’exercer les responsabilités, car il y a urgence. Il faut agir dès maintenant. Les écologistes portent l’idée de regrouper les acteurs de la cité, associatifs, économiques et les citoyens, pour construire de grands projets ». Et de préciser : « L’échelle locale, c’est là où il faut reprendre le contrôle ».

Ne pas se rallier, être ralliés

Les Verts, associés depuis 2014 à l’exécutif municipal, vont-ils se rallier ? En tout cas, pas avant le premier tour à les écouter. « Personne ne sera majoritaire au soir du premier tour. Il faudra donc construire des coalitions de projets. Et notre ambition est de prendre la tête d’une coalition de projets de transformation écologique et sociale pour Paris », commente David Belliard.