Et si la rentrée était la meilleure période de l’année pour visiter Paris ?

TOURISME Paris, ville de l’amour, de la mode, mais aussi du tourisme. Alors que la rentrée pointe le bout de son nez, le mois de septembre pourrait être le mois idéal pour visiter la capitale

Clément Rodriguez

— 

La Tour Eiffel est le site parisien le plus visité par les touristes
La Tour Eiffel est le site parisien le plus visité par les touristes — Clément Rodriguez/20 Minutes
  • En septembre, les touristes sont moins nombreux qu’au mois d’août dans la capitale.
  • Mais entre fermeture des boutiques et vagues de touristes en août, la rentrée ne serait-elle pas le meilleur moment pour visiter Paris ?

Aaah Paris au mois d’août… Ses rues pavées, ses terrasses ensoleillées… et ses hordes de touristes qui débarquent par millions. Cette année, au premier semestre, 17,3 millions d’arrivées hôtelières ont été enregistrées, un chiffre quasiment stable par rapport à l’année dernière. Si les touristes affluent, les Parisiens, eux, quittent la capitale. Le 15 août dernier, la Ville de Paris a partagé des photos qui parlent d’elles-mêmes : rues désertes, stations de métro vides, les résidents ont profité de ce jour férié pour s’éloigner de l’Ile-de-France. Une opportunité pour les vacanciers ?

Alors évidemment, si autant de touristes se rendent à Paris au mois d’août, c’est surtout parce qu’ils n’ont pas d’autre choix dans la date. Que ce soit aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou en Espagne (le top 3 des pays dont viennent les touristes), la rentrée scolaire se fait dans les derniers jours d’août, ou au début du mois de septembre. « Les touristes d’affaires ayant également temporairement déserté la capitale, le 15 août est effectivement une période pour le moins tranquille, explique-t-on du côté de l’Office du tourisme. La plupart des visiteurs sont en règle générale informés du fait que des commerces ou restaurants sont susceptibles d’être fermés à cette période de l’année ». S’ils risquent donc ne pas succomber aux baguettes et pains au chocolat ( c’est comme ça qu’on dit à Paris) à tous les coins de rue, pas de quoi freiner leur envie de découvrir la tour Eiffel, le Louvre et l’Arc de Triomphe, ouverts tout l’été.

La tendance de l’authenticité

Jean-Claude Sihmon est le président de Paris Greeters, une association qui propose aux touristes de visiter la capitale en compagnie d’un habitant de la ville. « Aux mois de juillet et août, on rencontre les autres touristes et on n’entend pas beaucoup parler français autour de soi, analyse-t-il. Il y a toujours du monde dans le métro dans certaines lignes car les touristes remplacent les Parisiens. » Pas de bol pour les vacanciers qui seraient venus à Paris en quête d’authenticité, une tendance forte depuis quelques années.

« Il est en revanche vrai que s’ils désirent faire l’expérience d’un Paris plus authentique et dynamique, ce n’est pas la meilleure période », souligne l’Office du tourisme de la ville. Evidemment, parmi les millions de touristes qui foulent les pavés de la capitale chaque été, tous n’ont pas comme vœu premier de vivre comme un Parisien le temps d’une semaine. Cette tendance s’adresse surtout aux vacanciers qui sont déjà venus à Paris auparavant, et qui désirent en voir un autre visage. D’après Jean-Claude Sihmon, plus de la moitié de sa clientèle est déjà passée par Paname. « Ils sont plus motivés par le fait de voir comment a évolué Paris en quelques années », indique-t-il.

Près de 400 « greeters » font découvrir Paris à environ 7.000 visiteurs chaque année. Afin de se plonger au mieux dans la vie parisienne, la meilleure période est évidemment au moment où les habitants enchaînent métro, boulot et dodo. Du côté de La Défense par exemple, le ballet incessant des employés en costard-cravate fait partie des charmes du quartier, à côté des œuvres d’art moderne, et des buildings créés par des architectes de renom. Et quelle meilleure période que le mois de septembre, où les gens portent encore leur bronzage estival, et qu’ils ont encore un peu la tête aux vacances.

Une ville sans saisonnalité

« Nous ne pouvons pas vraiment dire qu’il existe une meilleure saison pour visiter Paris car chaque période revêt un caractère différent tant de par l’atmosphère que par la diversité des événements qui s’y déroulent, indique l’Office du tourisme. A chacun de choisir l’ambiance qui lui parle le plus, entre un Paris au vert l’été et une ville aux charmes de l’hiver. » Alors que d’autres cités du monde telles que Venise ou Munich ont des rendez-vous bien définis, Paris est une ville qui peut se visiter à n’importe quel moment de l’année. « C’est une ville qui n’a pas de saisonnalité », résume Jean-Claude Sihmon.

Mais si les touristes viennent hors des périodes estivales, il y a quand même quelques pièges à éviter. « Il ne faut pas y aller pendant le Salon de l’auto, ni pendant le Salon de l’agriculture, ou encore la Fashion Week. Il faut trouver une période où il n’y a pas de grand événement. » Même si cela paraît difficile tant Paris regorge d’événements en tout genre, il ne faut donc pas oublier de regarder le calendrier des festivités avant de réserver son voyage jusqu’à la capitale.