L'éolien n'a pas le vent dans le dos en Ile-de-France

Carole Bianchi - ©2008 20 minutes

— 

Des vents contraires soufflent sur les projets de parcs éoliens en Ile-de-France. Mais ce n'est pas suffisant, à en croire plusieurs dizaines d'associations locales et nationales qui se donnent rendez-vous demain à 14 h, place Denfert-Rochereau (14e), à l'appel de la Fédération environnement durable (FED) pour manifester contre l'implantation de ce nouveau type d'énergie.

Ainsi, une quarantaine de membres de l'association Vent de Vérité 77 ont l'intention de protester pour préserver la vallée du Petit Morin, en Seine-et-Marne. « Le préfet a pris un arrêté en juillet visant à implanter neuf éoliennes à Bellot. C'est absurde. On veut les rentrer aux chausse-pieds sur un site riche en biodiversité », assure Gérard Lafargue, président de Vent de Vérité.

Dans les faits, cependant, aucune éolienne n'a encore vu le jour en Ile-de-France. « Les projets n'ont pas avancé en raison des élections municipales, assure Nicole Barrois, présidente d'Adeva, association à Villebéon. Mais les industriels privés reviennent à la charge. » Selon un recensement de l'association Vent de Colère, sur vingt-trois projets connus en Seine-et-Marne, dans les Yvelines et l'Essonne, sept sont déjà dans le vent en raison, notamment, de l'opposition de la population et des élus. « Nous sommes déçus, indique Muriel Labrousse, porte-parole de l'Agence régionale de l'environnement et des nouvelles énergies (Arene) d'Ile-de-France, qui devait convaincre les élus d'implanter de l'éolien. Mais on ne peut forcer personne. »