Paris: Des circonstances floues autour de la chute du 2e étage d'une adolescente de 17 ans

FAITS DIVERS Une adolescente de 17 ans avait rendez-vous dans un appartement avec un jeune homme rencontré sur un site de rencontres

Camille Tyrou

— 

Une voiture de police en région parisienne. (illustration)
Une voiture de police en région parisienne. (illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Une chute du deuxième étage qui reste très floue. Après une discussion avec un homme sur un site de rencontres, une adolescente de 17 ans indique avoir eu un rendez-vous avec cet homme dans un appartement lundi soir à Saint-Germain-en-Laye. Lorsqu’elle arrive sur place, elle fait face à plusieurs individus. Tous ont dormi dans l’appartement, comme le rapporte France Info.

Plusieurs versions des événements s'affrontent sur la suite des événements. Hospitalisée, la jeune fille a été auditionnée par la police ce jeudi matin, révèle Le Parisien. Elle raconte avoir volontairement passé la soirée chez des jeunes avec une autre jeune fille. Mardi matin, elle aurait été poussée par un garçon et serait tombée par la fenêtre juste après une dispute à propos d'un rapport sexuel.

Pourtant, plus tôt, elle avait indiqué aux forces de l'ordre que lorsqu'elle était entrée dans l'appartement, elle s'était retrouvée face à cinq jeunes qui auraient tenté de la forcer à rester. Elle aurait alors pris peur puis aurait sauté par la fenêtre. 

Deux suspects âgés de 17 à 19 ans, connus de la police pour des faits de petite délinquance, ont été interpellés et placés en garde à vue, explique FranceInfo. Un troisième se serait rendu au commissariat de lui-même mardi dans la journée, ajoute Le Parisien. Ces individus nient toute implication dans la défenestration. Ils assurent avoir eu rendez-vous avec une prostituée cette nuit-là. Au matin, ils sont partis acheter des croissants. Mais ce n'est qu'au retour qu'ils ont constaté que la jeune fille était déjà tombée par la fenêtre. 

Au moment des faits, cette dernière était en fugue et recherchée. Les trois jeunes hommes ont été remis en liberté. Une enquête en flagrance est en cours ce jeudi 22 août.

Suicide d'un médecin à l'hôpital Georges Pompidou à Paris