Paris: «Le 16e arrondissement devient le nouvel eldorado»

SOCIETE Alors que la chanteuse Rihanna s’apprêterait à débarquer dans le 16e arrondissement, zoom sur un arrondissement qui est en plein éveil

Propos recueillis par Romain Lescurieux

— 

La terrasse d'un café du 16e arrondissement
La terrasse d'un café du 16e arrondissement — 16Borough/Cédric Helsly
  • Rihanna aurait décidé de s’installer à Paris, dans le 16e arrondissement.
  • Depuis quelque temps, ce territoire qui s’étend du Bois de Boulogne à la place de l’Étoile, est en pleine « révolution ».
  • Pour Wally Montay, 47 ans, fondatrice du compte Instagram et du site 16 CC, « le 16e C’est Cool » cet arrondissement a « un nouveau visage depuis deux ans ».

Le 16e, le nouveau Brooklyn, après Montreuil et Pantin ? Alors que Rihanna aurait décidé de s’installer pour de bon à Paris, dans le 16e, que devient cet arrondissement jugé (très) calme et (très) bourgeois ? Depuis quelque temps, ce territoire qui s’étend du Bois de Boulogne à la place de l’Étoile, serait en pleine « révolution ». Néanmoins, avec un prix moyen au m² avoisinant toujours les 11.000 euros…

Wally Montay, 47 ans, fondatrice du compte Instagram et du site 16CC pour « le 16e c’est cool » et du magazine 16 Borough, explique à 20 Minutes, la mutation de cet arrondissement. « Je suis moi-même arrivé dans le 16e arrondissement avec plein d’a priori », dit-elle. Auteuil, Neuilly, Passy, c’est pas du gâteau ? Auteuil, Neuilly, Passy, nouveau ghetto de bobos ? 

Qu’est ce que vous voulez montrer à travers votre site « 16CC » ?

J’ai grandi dans le 13e arrondissement et j’ai vécu aux Batignolles. Je suis moi-même arrivé dans le 16e avec plein d’a priori. En fait, j’ai découvert un environnement sympathique. De là, j’ai commencé à dire à mes amis qui vivaient dans des quartiers bobos, « le 16e C’est Cool ». C’est devenu mon surnom et le nom (16CC) de mon Instagram et de mon site. Je voulais montrer d’autres lieux, d’autres visages de l’arrondissement. J’ai un peu été dépassée par le succès. En 2019, j’ai lancé le magazine papier vendu dans les librairies du 16e. En fait, les habitants du 16e aiment beaucoup leur arrondissement.

On entend parler d’un 16e arrondissement plus attractif, plus vivant, plus hype. Est-ce le cas ?

Cela fait deux ans que le 16e arrondissement a un nouveau visage. Avant, on le considérait comme bourgeois (à l’instar des 6e, 7e et 8e arrondissements) et bling-bling car les gens pensaient tout de suite à l’avenue Foch, à Passy. Alors que le 16e c’est le plus grand et le plus vaste des arrondissements de la capitale, avec des quartiers populaires, notamment à porte d’Auteuil et porte de Saint-Cloud, qui est un des quartiers les moins chers de Paris. Il y a des nouvelles boutiques de décoration, de mode, notamment celle de Franck Durand. C’est le nouveau Brooklyn alors qu’avant on disait « porte de Saint-Cloud, c’est loin de tout ».

Certains clichés – plan-plan, ghetto de riches et de personnes âgées – collent moins à la peau du 16e ?

En réalité tout le monde vit ensemble. Par exemple, il y a un bistrot non loin de l’avenue Foch où l’on retrouve différents types de populations, des ouvriers aux gouvernantes d’immeuble. Il y a aussi un bowling souterrain où se côtoient différents gamins. Dans le 16e, on peut croiser des gens qui reviennent de leur promenade à cheval, des joueurs de belote portugaise, des prostituées. 

Qu’est ce qui a changé dans le 16e ?

On y trouve désormais des artistes, des écrivains. Des gens qui ont grandi dans le 16e et qui voulaient à tout prix partir dans le 11e ou le 9e, mais qui finalement reviennent à plus de 30 ans pour des rues moins étouffantes et davantage d’espaces verts notamment pour élever leurs enfants. Même des endroits comme la Muette ou Passy sont devenus branchés et attirent des gens d’autres arrondissements, alors que ça aurait été inconcevable pour eux avant, de venir ou même de sortir dans cet endroit. A mon avis, dans quelques années, ce quartier va exploser mais il faudra garder en tête de préserver un patrimoine et une âme de village.

Que peut-on y trouver désormais ?

On y trouve des barbiers, des fleuristes et des bistrots «hypes», des boutiques de déco branchés. Il y a aussi un esprit de campagne et encore des zones à défricher. Dans le 16e, tout est à reconsidérer, c’est pour cela que ça devient le nouvel eldorado.

La possible arrivée de Rihanna correspond à ce nouveau visage ou cela va booster ce « renouveau » ?

A mon avis, Rihanna n’a pas choisi le 16e pour cette nouvelle image. Je pense qu’elle veut être proche de l’Étoile. C’est plus un concours de circonstances.