Douze bagagistes de Roissy arrêtés pour le vol de 450.000 euros de marchandises

AEROPORT Il s'agit de «la plus grosse opération de démantèlement depuis 2004»...

Alexandre Sulzer

— 

La "jetée" du terminal 2E de l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, vaste zone d'embarquement surmontée d'une immense verrière de 660 mètres, devait accueillir son premier vol dimanche, quatre ans après son effondrement partiel qui avait provoqué la mort de quatre passagers.
La "jetée" du terminal 2E de l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, vaste zone d'embarquement surmontée d'une immense verrière de 660 mètres, devait accueillir son premier vol dimanche, quatre ans après son effondrement partiel qui avait provoqué la mort de quatre passagers. — Bertrand Guay AFP/Archives

Pris la main dans la valise. Douze bagagistes de la société Trac-Piste ont été interpellés tôt ce mardi matin à leur domicile, dans le Val-d’Oise et en Seine-Saint-Denis, et mis en garde à vue. Ils sont suspectés d’avoir volé pour 450.000 euros de marchandises dans des bagages en transit à l’aéroport de Roissy. Ils sont poursuivis pour vols en réunion et recel de marchandises volées.

Ordinateurs, caméscopes, iPhones, bijoux, chaussures de luxe et autres travellers-chèques étaient dérobés avant d’être revendus sur le site eBay.

Pas un secret, mais une surprise

Le démantèlement de ce réseau - le plus important depuis 2004 - est le résultat d’une enquête de gendarmerie d’un an et demi. Celle-ci faisait suite à plusieurs plaintes de passagers. «Cela fait plusieurs mois que des rumeurs de vols circulaient au sein de l’entreprise. Ce n’était pas un secret en interne», confirment à 20Minutes quelques-uns des 350 salariés de Trac-Piste. «La surveillance policière était constante, des caméras et des micros ont même été retrouvés dans les vestiaires», avance l’un d’eux. La surprise n’en est pas moins grande. «Je ne comprends pas comment ils ont fait pour voler alors qu’il y a énormément de caméras dans la zone aéroportuaire», s’étonne un autre.

Le vol de bagages n’en reste pas moins un mal récurrent à Roissy. En 2007, 621 plaintes ont été déposées au niveau du terminal 2, soit une hausse de 24% par rapport à 2006. Pour les terminaux 1 et 3, 139 plaintes ont été déposées en 2007, contre 131 l’année précédente.

précédent En 2006, un réseau d’une quinzaine de bagagistes de la société Connecting Bag Services, impliqués dans des vols pour un préjudice estimé à 100.000 euros, avait été démantelé. Ils avaient été condamnés à des peines comprises entre trois mois et trois ans de prison.