VIDEO. Le Chamboule-tout à l’effigie d’Anne Hidalgo, une satire ou un acte politique?

MUNICIPALES A PARIS Tirer un ballon sur le visage d’Anne Hidalgo, voilà le but d’un jeu de la fête des Tuileries. Si le forain assure que ce n’est pas politique, certains Parisiens ne sont pas de cet avis

C.R.

— 

Le stand de chamboule-tout à l'effigie d'Anne Hidalgo attire les curieux
Le stand de chamboule-tout à l'effigie d'Anne Hidalgo attire les curieux — Clément Rodriguez/20 Minutes
  • L’un des stands de la fête foraine du jardin des Tuileries est un chamboule-tout dont le but est de viser le visage d’Anne Hidalgo.
  • Son propriétaire, Tarik, estime qu’il n’y a aucun message politique derrière ce jeu.
  • Si certains Parisiens l’entendent, d’autres font le lien avec la candidature à la Mairie de Paris de Marcel Campion, actuellement à la tête de la Fête des Tuileries.

C’est peut-être l’un des stands les plus classiques de la Fête des Tuileries. Dans le jardin parisien, à côté d’un manège à sensation, se trouve un chamboule-tout. Si celui-ci fait autant parler de lui depuis quelques heures, c’est parce que les cibles à atteindre sont des caricatures à l’effigie d’Anne Hidalgo. À moins d’un an des élections municipales, ce jeu installé dans la fête foraine organisée par Marcel Campion, lui-même candidat à la Mairie de Paris, soulève quelques interrogations.

« C’est humoristique, pas politique »

Tarik est à la tête de ce stand. C’est lui qui l’a imaginé, et qui l’a mis en place l’année dernière déjà, le 22 juin 2018. « Anne Hidalgo faisait beaucoup de buzz, et je me suis dit que j’allais monter un jeu pour que les Parisiens viennent se défouler » explique-t-il. Selon le forain, ce jeu s’inscrit dans la tradition des attractions de fête foraine et n’est pas une nouveauté, lui qui l’a déjà fait « à l’époque avec Robert Hue ou Georges Marchais ».

Pour lui qui connaît Marcel Campion depuis plus de vingt ans, il n’y a aucune arrière-pensée politique derrière ce jeu. « Quand on dit que c’est anti-Hidalgo, ce n’est pas vrai », proteste-t-il. Avant de mettre en place son stand, Tarik a dû obtenir l’aval du roi des forains, qui ne s’y est pas opposé : « Je lui ai demandé avant de monter le jeu, c’était juste pour rigoler. Ce n’est qu’une boutade, il n’y a rien de plus ». Si son chamboule-tout fait plus de bruit cette année que l’an passé, c’est selon lui car les élections municipales approchent à grand pas, et que les enjeux sont plus importants qu’il y a un an.

Avis mitigés du côté des Parisiens

Ce jeudi, certains Parisiens se rendent devant le chamboule-tout de Tarik par curiosité. « Je suis venue voir cette attraction dont tout le monde parle », confie Annie, qui vit dans la capitale depuis trente ans. Pour elle, ce stand a clairement un goût de politique, et la candidature de Marcel Campion à la Mairie de Paris n’y est pas pour rien : « Pour moi, Campion a fait ça parce qu’il se présente contre elle. C’est un pied de nez qu’il lui fait ». Même son de cloche du côté d’un autre Parisien, qui a tenté sa chance (à deux reprises) au chamboule-tout, mais qui n’approuve pas forcément le message qu’il envoie : « Je ne trouve pas ça très malin. On s’en prend déjà suffisamment aux politiques à longueur de journée. »

D’autres ne partagent pas cet avis. « Je trouve ça très drôle, c’est du second degré. Il faut savoir prendre ça avec beaucoup d’humour », sourit Nadine. Un autre passant, prénommé Roland, assure que « c’est de bonne guerre ». L’an dernier, Nicolas Sarkozy était venu rendre visite à Tarik et son chamboule-tout. Et Campion ? « Ce serait drôle qu’il vienne », nous glisse le forain. Celui qui tient la fête foraine du jardin des Tuileries a jusqu’au 25 août pour s’y rendre.