Paris: La permanence du député LREM Stanislas Guerini dégradée

POLITIQUE Des graffitis ont été découverts sur les deux vitrines de l'établissement.

R.L.

— 

Stanislas Guerini, le patron de LREM, le 24 janvier 2019.
Stanislas Guerini, le patron de LREM, le 24 janvier 2019. — Jacques Witt/SIPA

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des policiers en patrouille ont constaté que la permanence de Stanislas Guerini, délégué général de LaREM et député de la 3e circonscription de Paris, avait été dégradée, révèle BFM Paris. 

Vague de dégradations

Selon les informations du site Internet, des graffitis ont été découverts sur les deux vitrines de l’établissement. L’un d’eux, peint en noir, est une inscription contre le CETA. La seconde inscription, dont le lettrage était de même taille, était hostile à la police, note le site.

Depuis peu, la permanence de la députée LREM de l’Oise Carole Bureau-Bonnard, celle de Foix dans l’Ariège, ou encore celle de Vesoul, ont été visées par des dégradations. 

Ces nouvelles dégradations interviennent en pleine polémique visant le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner à propos de la mort de Steve Maia Caniço. Le corps de ce jeune homme a été retrouvé lundi dans la Loire plus d'un mois après sa disparition lors de la Fête de la musique à Nantes, marquée par une intervention policière controversée.

Cibles d'insultes ou de violences au plus fort de la crise des «gilets jaunes» cet hiver, les parlementaires sont de nouveau visés depuis plusieurs jours, en particulier les députés LREM ayant voté le 23 juillet en faveur de la ratification du Ceta.