Val-d'Oise: La permanence de la députée LREM Cécile Rilhac dégradée

SERIE De nombreuses permanences de députés ont été prises pour cible ces derniers jours. Ce mardi, la député LREM Cécile Rilhac en a fait les frais à son tour

C.R.

— 

La permanence de la députée LREM Cécile Rilhac a été taguée à son tour
La permanence de la députée LREM Cécile Rilhac a été taguée à son tour — @Cecile_Rilhac/Twitter

Après la permanence de la députée LREM de l’Oise Carole Bureau-Bonnard, celle de Foix dans l’Ariège, ou encore celle de Vesoul, les dégradations visant les députés continuent. Ce mercredi, les murs des locaux de la députée LREM Cécile Rilhac ont été tagués. Sur la permanence de la députée du Val-d’Oise, deux graffitis noirs ont été réalisés. On peut y lire « LREMERDE » et « RIC », en référence au référendum d’initiative citoyenne, l’une des principales revendications des « gilets jaunes ».

Sur Twitter, Cécile Rilhac a réagi et a d’ailleurs rapidement désigné les « gilets jaunes » comme étant à l’origine de cet acte : « Le mur de ma permanence dégradée, merci les « gilets jaunes » car ce mur est celui des commerçants qui sont dans les mêmes locaux » a-t-elle écrit, avant de préciser que les membres de LREM « ne céderont à aucune menace ».

Cet acte malveillant sur les locaux situés à Herblay-sur-Seine porte à onze le nombre de locaux LREM tagués ou vandalisés depuis quelques jours.