Paris: Le trafic ferroviaire reprend doucement dans l'est parisien après un incendie

TRANSPORT La circulation sur les lignes E du RER et P du Transilien reprend progressivement ce jeudi après qu'un incendie d'un transformateur électrique s'est déclaré mercredi soir en gare de Noisy-le-Sec

Camille Tyrou

— 

Les pompiers ont passé une partie de la nuit à éteindre l'incendie d'un transformateur électrique à Noisy-le-sec
Les pompiers ont passé une partie de la nuit à éteindre l'incendie d'un transformateur électrique à Noisy-le-sec — BSPP/Benoit Vega

Si le mercure est monté mercredi, c’est une autre source de chaleur qui a paralysé une partie du réseau ferroviaire. Un incendie mercredi soir à la gare de Noisy-le-Sec a provoqué une interruption du trafic sur les lignes E du RER et P du Transilien. Cependant, la circulation ferroviaire revient progressivement à la normale ce jeudi dans l’Est parisien.

Le feu a été éteint vers 4 heures jeudi sans faire de victime. Cet incendie, parti vers 22 heures d’un transformateur électrique, a paralysé le trafic dans les deux sens. Vers Paris, trois trains, soit près de 200 voyageurs, ont été immobilisés sur les voies avant de pouvoir rejoindre la gare de Paris-Est « vers 23 heures », a précisé une porte-parole du réseau SNCF-Transilien à l’AFP. Dans l’autre sens, l’évacuation des près de 500 voyageurs a nécessité « huit bus » et « plus de cent taxis » et s’est terminée vers 3 heures. « On a pu fermer la gare à 3h15, avec toutes les personnes prises en charges », a-t-elle souligné.

Jeudi, la circulation du RER E reste « fortement perturbée sur l’ensemble de la ligne » et ce « jusqu’en fin de journée », selon le compte Twitter de la ligne. Sur la ligne P du Transilien, la SNCF prévient que des « suppressions et sous compositions sont possibles ».

« On est en alerte, a ajouté la porte-parole. On est sur une journée exceptionnelle en termes de températures, on ne sait pas comment le matériel va vivre aujourd’hui ». Les autorités régionales demandent aux Franciliens de limiter leurs déplacements à cause de la canicule qui pourrait voir Paris battre son record de chaleur (40,4°C).