Municipales 2020 à Paris: Selon un sondage financé par ses soutiens, Villani serait plus populaire que Griveaux

POLiTIQUE Cet été, le mathématicien se fait à la fois discret mais bel et bien présent dans les rouages, pour maintenir la pression

R.L.

— 

Cedric Villani. (Archives)
Cedric Villani. (Archives) — Jacques Witt/SIPA
  • Selon un récent sondage, Cédric Villani apparaît comme la personnalité la plus populaire, devant Anne Hidalgo et Benjamin Griveaux.
  • Ces sondages sont payés grâce à « des dons de particuliers soutenant sa démarche politique ». 

Cédric Villani, candidat malheureux à l’investiture pour les élections municipales de Paris « ne se prononcera pas sur un soutien » à Benjamin Griveaux, « avant septembre ». Grand absent du meeting de jeudi dernier organisé par le candidat officiel LREM -  qui a flingué ses anciens rivaux,selon des propos divulgués par Le Point - le mathématicien se fait à la fois discret mais toutefois bel et bien présent dans les rouages, pour maintenir la pression, grâce à une com' bien huilée.

« Nous sentions cet enthousiasme »

Selon un sondage « Ifop pour Cédric Villani », réalisé entre les 12 et 16 juillet (soit après la désignation de Benjamin Griveaux), Cédric Villani apparaît comme la personnalité la plus populaire, devant Anne Hidalgo et Benjamin Griveaux (respectivement 51 %, 41 % et 38 %). « En particulier, sa popularité progresse de 4 points en une semaine et creuse l’écart sur la fin de pré-campagne, tandis que celle de Benjamin Griveaux plonge de 5 points et passe en-dessous de celle d’Anne Hidalgo en raison peut-être des conditions de sa désignation », note-t-on dans l’entourage de Cédric Villani.

« Nous sentions cet enthousiasme et cette popularité grandissante durant la campagne. Les Parisiens apprécient sans doute une personnalité qui dénote par sa stature, comme par sa capacité de rassembler », réagit un soutien du mathématicien. Selon Libération, c’est au moins le quatrième sondage commandé par le député de l’Essonne. « Mais d’où vient l’argent ? Qui paie ces sondages ? » s’agace-t-on dans le camp Griveaux auprès du quotidien. « Ils sont payés par l’association de financement de Cédric Villani, dont les statuts ont été déposés il y a quelques semaines et qui reçoit notamment des dons de particuliers soutenant sa démarche politique », assure-t-on dans les rangs de Villani, sollicités par 20 Minutes. Quelle va être la stratégie durant l’été ?

Des rendez-vous, des entretiens

Quelques minutes après son communiqué annonçant sa défaite, Cédric Villani et le candidat Gaspard Gantzer se sont entretenus au téléphone. Il a également eu un autre candidat :  Pierre-Yves Bournazel. Et il doit voir les Verts durant la période estivale. « Tout le monde se voit en ce moment. C’est très bien », commente-t-on dans l’entourage de Benjamin Griveaux.

Selon les informations de Libération, le candidat LREM et Cédric Villani ont convenu de se rencontrer ce lundi après-midi. Jusqu’ici, l’ex porte-parole du gouvernement s’était simplement excusé pour ses propos divulgués par Le Point : « Cédric, il n’a pas les épaules pour encaisser une campagne de cette nature. Il ne verra pas venir les balles, il va se faire désosser ! ». Lors de son meeting, le ton était tout autre concernant ses anciens rivaux. « Votre place est ici, avec votre famille, au milieu de nous », assurait-il sur la scène du théâtre Libre (10e arrondissement).