Paris: Brumisateurs, salles rafraîchies et parcs ouverts la nuit... le plan canicule activé

CANICULE Le record de chaleur de 1947 pourrait être battu pendant lors de cet épisode caniculaire

20 Minutes avec AFP

— 

Paris, le 21 juin 2017.  Journée de canicule avec un ressenti de 43,5°C.
Paris, le 21 juin 2017. Journée de canicule avec un ressenti de 43,5°C. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

« Salles rafraîchies » dans les équipements publics, fontaines temporaires et brumisateurs, ouverture nocturne de parcs et jardins… Paris, qui sera particulièrement touchée par la nouvelle vague de canicule, a activé son plan canicule niveau 3 (sur 4), a annoncé ce lundi la mairie. Elle a mis en place, comme en juin dernier, une série de mesures destinées plus particulièrement aux seniors, plus vulnérables et souvent plus isolés, aux personnes en situation de handicap ainsi qu’aux enfants et aux personnes sans domicile fixe.

Pour cette deuxième vague de chaleur en moins d'un mois, « les régions au nord de la Loire seront cette fois beaucoup plus concernées », a indiqué dimanche Météo-France, et des records sont attendus « pour mercredi et jeudi sur ces départements », et notamment à Paris où « le record absolu historique est menacé (40,4°C le 28 juillet 1947) ».

Salles rafraîchies pour lutter contre les fortes chaleurs

Pendant toute la période caniculaire, les personnes vulnérables inscrites sur le fichier « Chalex » seront contactées par téléphone pour prendre de leurs nouvelles, et des salles rafraîchies seront ouvertes dans les équipements publics. Les Parisiens peuvent en outre rechercher des lieux de fraîcheur sur l’application « Extrema Paris », qui recense « les 922 îlots de fraîcheur de Paris permanents (jardins, équipements municipaux…) ou temporaires (brumisateurs, ouvertures exceptionnelles de parcs…) ». Dans les centres de loisirs, un kit canicule a été diffusé dans les établissements pour rappeler les bons réflexes en cas de forte chaleur et des ventilateurs ont également été installés.

Un gymnase sera aussi mobilisé pour les sans-abri, les équipes de maraudes seront renforcées, des accueils de jour également et 3.000 gourdes seront fournies par Eau de Paris.