Paris: Une fête occasionne plus de 20.000 euros de dégâts dans un appartement sous-loué sur Airbnb

«PROJET X» Une soirée post-bac, organisée dans la nuit du 29 au 30 juin dans un appartement du Marais loué sur Airbnb, a accueilli entre 200 et 300 personnes et a engendré plus de 20.000 euros de dégâts

Camille Tyrou

— 

Un logement, situé dans le Marais à Paris et loué sur Airbnb, accueille une soirée post bac le 29 juin avec 200 à 300 personnes et cause plus de 20.000 euros de dégâts.
Un logement, situé dans le Marais à Paris et loué sur Airbnb, accueille une soirée post bac le 29 juin avec 200 à 300 personnes et cause plus de 20.000 euros de dégâts. — DURAND FLORENCE/SIPA

Une invitation sur les réseaux sociaux a connu un succès fou. Celle-ci indiquait une soirée post-bac organisée dans un appartement de 80 m2 avec terrasse dans le Marais, « 5 euros pour les filles et 10 euros pour les garçons, une soirée avec boissons à volonté, à manger et plein de surprises », apprend-on par Le Parisien.

De nombreux invités ont répondu à cette invitation alléchante et se sont alors retrouvés à cette soirée du 29 juin au 80, rue de Turenne, dans le 3e arrondissement de Paris​. Selon Pierre-François Vienne, président du conseil syndical de l’hôtel particulier : « A une heure du matin, il y avait au moins 200 à 300 jeunes qui faisaient la fête. »

Ces fêtards ne sont pas passés inaperçus puisque les voisins, agacés par le bruit, ont appelé la police qui est intervenue à trois reprises dans la nuit. L’un des organisateurs, qui avait loué l’appart sur Airbnb, a été verbalisé pour tapage nocturne et sera prochainement convoqué devant le tribunal de police.

Le propriétaire du logement affirme qu’il n’était au courant de rien. Son locataire, qui y réside depuis quatre ans mais ne paie plus son loyer depuis six mois, ne lui avait pas demandé l’autorisation pour une sous-location sur Airbnb. Il annonce au Parisien : « J’ai engagé une action en justice pour faire résilier le bail pour défaut de paiement et maintenant pour tapage nocturne. »

Il a également déposé plainte pour dégradations auprès du procureur : « Le constat d’huissier, établi avec un artisan le 1er juillet, évalue les dégâts commis dans l’appartement lors de cette soirée de 20.000 à 30.000 euros. »