Municipales 2020: Hugues Renson ne connaît pas «de manière précise» le prix du passe Navigo

POLITIQUE Interrogé sur le plateau de BFM Paris, sur le prix du passe Navigo, Hugues Renson a séché

R.L.
— 
Le vice-président de l'Assemblée, Hugues Renson, et la garde des Sceaux Nicole Belloubet à Paris, le 8 mai 2019.
Le vice-président de l'Assemblée, Hugues Renson, et la garde des Sceaux Nicole Belloubet à Paris, le 8 mai 2019. — Jacques Witt/SIPA

En février 2012, Nathalie Kosciusko-Morizet – alors ministre des Transports et future candidate à la mairie de Paris, avait évalué le prix du ticket de métro à « 4 euros et quelques » au lieu d’1,70 euro. Sept ans, plus tard, c’est Hugues Renson, candidat à l’investiture LaREM pour la mairie de Paris, qui sèche sur une question sur les tarifs dans les transports parisiens.

« Je ne le connais pas de manière précise »

Interrogé sur le plateau de BFM Paris, sur le prix du passe Navigo, il a répondu : « Je ne le connais pas de manière précise, parce que je n’ai pas de Pass Navigo », a-t-il indiqué.

Vice-président de l’Assemblée, Hugues Renson, a annoncé dimanche soir à son tour qu’il se lançait dans la course à l’investiture LREM pour les municipales à Paris. Dans une « lettre aux marcheurs parisiens », il avait sollicité leur soutien et celui du mouvement, en proclamant que « Paris ne se gagnera pas à droite. Paris ne se gagnera pas à gauche » mais « en restant nous-mêmes ».

La semaine prochaine, les candidats seront auditionnés durant quarante-cinq minutes par la commission nationale d’investiture du parti, pour désigner le chef de file LaREM aux municipales de 2020.