Annulation du festival Val de Rock: «C'est un cauchemar» se plaint le gérant d'un food truck

FESTIVAL La première édition du festival Val de Rock (Seine-et-Marne) a été annulée seulement 72 heures à l’avance à cause du faible nombre de billets vendus

Juliette Desmonceaux

— 

Le festival Val de Rock était soumis à une concurrence importante en Ile-de-France avec le festival Solidays et Lollapalooza proches.
Le festival Val de Rock était soumis à une concurrence importante en Ile-de-France avec le festival Solidays et Lollapalooza proches. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • La première édition du festival Val de Rock devait se tenir à Chessy (Seine-et-Marne) de vendredi à dimanche prochains.
  • Un communiqué a été publié mardi dernier pour annoncer l’annulation du festival. Seuls une dizaine de milliers avaient été vendus contre les 90.000 espérés.
  • Un gérant de food truck dénonce cette annulation de dernière minute. Il demande, avec les autres food trucks, à être remboursés pour leurs investissements.

« C’est impensable, c’est un cauchemar ! » Alexandre Colonel, gérant d’un food truck, ne décolère pas. Mardi dernier, 72 heures seulement avant l’événement, les organisateurs de Val de Rock ont annoncé son annulation. Le festival espérait vendre 90.000 billets, mais seule une dizaine de milliers de places avaient trouvé preneur. L’ensemble de la marchandise du jeune homme est perdu.

Le festival, dédié à la pop-culture des années 1980, devait se tenir ce week-end à Chessy, dans le  Seine-et-Marne, sur trois jours. Hubert-Félix Thiéfaine, The Stranglers ou encore De La Soul étaient notamment au programme.

3.000 euros de perte pour un commerçant

C’est un coup dur pour les commerçants. Quinze gérants de food trucks devaient prendre leur quartier au parc du Bicherey à Chessy pour nourrir des dizaines de milliers de festivaliers. Mais l’annulation de Val de Rock les a pris par surprise. « On a reçu un mail mardi vers 18h30 et ils ont publié leur communiqué environ une heure après », explique Alexandre Colonel. « On a cru que le festival s’était fait pirater sa messagerie ! Quelques jours avant, on avait lu un article dans la presse qui disait que tout allait bien et que les places se vendaient », ajoute-t-il, dépité.

La mairie de Chessy, où devait avoir lieu le festival se dit également « surprise » par cette annonce. « On l’a appris en même temps que tout le monde », assure la ville. « On est peiné pour l’ensemble des prestataires. Ce genre d’événement bénéficie à l’ensemble de la commune », poursuit la mairie.

Entre la commande de pizzas, de frites et de glaces, mais aussi l’achat de congélateurs pour stocker les marchandises, cette annulation pourrait représenter une perte d’environ 3.000 euros pour le jeune commerçant. « C’est des mois de préparation, c’était l’événement de mon année », affirme-t-il. Un autre gérant de food truck avait commandé 1.500 pains à burger et 1.500 steaks. « C’est du gâchis », se désole Alexandre Colonel.

Les food trucks demandent la prise en charge de leurs dépenses au festival

Les food trucks veulent obtenir réparation. L’ensemble des gérants se sont associés pour demander la prise en charge de leurs dépenses au festival. « On leur a envoyé un mail hier, ils nous ont dit qu’ils nous donneraient une réponse dans les 24 heures », assure Alexandre Colonel. Chaque gérant avait également versé un acompte de 600 euros au festival pour lequel le festival leur a assuré qu’ils seront remboursés.

Informées du désarroi des commerçants, plusieurs communes de Seine-et-Marne, dont Chanteloup-en-Brie, ont pris contact avec les commerçants pour leur proposer de venir installer leur food truck chez elles ce week-end. Une démarche que salue Alexandre Colonel, mais qui n’aboutira probablement pas. « On a déjà arrêté les contrats de nos salariés », justifie-t-il. « Et de toute façon, jamais je ne réussirai à liquider autant de marchandise que prévu. Même si j’arrivais à vendre 200 sandwichs, ça ne changerait pas grand-chose à mon affaire », lâche-t-il.

Le festival assure dans un communiqué que les places seront intégralement remboursées aux spectateurs.