Canicule: Un parent d'élève offre des ventilateurs à une école du Val-de-Marne, l'inspection les retire

CHALEUR Le père de famille avait déboursé 400 euros de sa poche pour acheter les dix ventilateurs

J.D.

— 

Un ventilateur (illustration).
Un ventilateur (illustration). — The Sleep Judge/Flickr

Le père de famille voulait bien faire, c’était sans compter le passage d’un inspecteur de l’Education nationale. Avec la vague de chaleur sévissant en Ile-de-France et dans la majorité du pays, Philippe Bouriachi, parent d’élève et référent EELV, décide d’offrir, de sa poche, dix ventilateurs à l’ école maternelle Romain-Rolland d’Orly ( Val-de-Marne). Coût total : 400 euros.

Mais l’école lui demande de les retirer, à la demande de l’inspection, selon Le Parisien. « Ils ne seraient pas aux normes. Mais dans la classe de ma fille, sans rideaux ni stores, il fait 40 °C ! », s’agace Philippe Bouriachi.

« Un appel d’offres doit être mis en place »

Pour l’inspection académique du Val-de-Marne, si la démarche de Philippe Bouriachi est louable, elle ne répond pas au règlement imposé dans les écoles. « Tout matériel qui arrive dans une école du premier degré est soumis à un règlement en lien avec la commune », explique l’inspection. Pour installer un nouveau matériel dans une salle de classe, un appel d’offres doit être mis en place et les appareils doivent répondre aux normes déterminées par le ministère. Une façon de « se prémunir de tout risque pour la sécurité des élèves et du personnel », toujours selon l’inspection académique.

Malgré ses bonnes intentions, Philippe Bouriachi devra venir récupérer les ventilateurs dans les prochains jours.