Comment les Playmobil font découvrir l’archéologie aux enfants

JOURNEES DE L'ARCHEOLOGIE Pour les journées de l’archéologie, ce week-end, le FunPark Playmobil de Fresnes (Val-de-Marne) et l’association ArkéoTopia s’unissent pour proposer des ateliers de découverte

Juliette Desmonceaux

— 

En initiant les enfants aux fouilles archéologiques, l'association ArkéoTopia espère les sensibiliser à la protection du patrimoine.
En initiant les enfants aux fouilles archéologiques, l'association ArkéoTopia espère les sensibiliser à la protection du patrimoine. — FunPark Playmobil
  • Des ateliers de découverte de l’archéologie se tiennent depuis ce jeudi au FunPark Playmobil de Fresnes (Val-de-Marne).
  • Organisés en partenariat avec l’association ArkéoTopia, ils sont organisés à l’occasion de la 10e édition des journées nationales de l’archéologie qui ont lieu ce week-end dans toute la France.
  • Ces ateliers, destinés aux adultes comme aux enfants à partir de 5 ans, visent via des Playmobil à « sensibiliser le grand public à la culture scientifique et technique de l’archéologie », selon Jean-Olivier Gransard-Desmond, président d’ArkéoTopia.

Des Playmobil aux journées nationales de l’archéologie ? L’idée paraît surprenante, elle vient pourtant d’un chercheur spécialisé dans ce domaine, Jean-Olivier Gransard-Desmond. Avec l’association ArkéoTopia, dont il est président, le docteur en archéologie coordonne à partir de ce week-end et jusqu’au 23 juin des ateliers de découverte au FunPark Playmobil de Fresnes (Val-de-Marne) à l’occasion des journées nationales de l’archéologie. Ces activités sont pour lui une façon de « sensibiliser le grand public à la culture scientifique et technique de l’archéologie ».

Lecture de hiéroglyphes et fouilles archéologiques

Pour les journées nationales de l'archéologie, ArkéoTopia a décidé de s’adresser aux enfants. Pour cela, l’association propose des activités destinées aux 5-16 ans, adaptées selon les tranches d’âge. Cette démarche s’inscrit dans la continuité du travail de l’association. « ArkéoTopia intervient dans différents domaines de l’archéologie et vulgariser et former en font partie », explique Jean-Olivier Gransard-Desmond.

Pour cela, l’association s’appuie sur Mon cahier d’archéologie, un journal pour enfants qu’elle a elle-même édité. Son personnage phare, le petit Augustin, donne aux enfants des missions à réaliser au sein du parc et de son univers Playmobil. Au programme, collecte d’indices, initiation à la lecture des hiéroglyphes ou encore jeux inspirés des fouilles archéologiques… Les enfants pourront par exemple s’exercer à la prospection aérienne grâce à l’avion safari Playmobil. Toutes les histoires ont été écrites par les membres de l’association ArkéoTopia et sont racontées par des animateurs du parc Playmobil.

L'association ArkéoTopia édite un cahier de jeux pour initier les enfants aux à l'utilité de l'archéologie et à ses méthodes.

« Les enfants aiment se raconter des histoires »

Une petite fille passionnée par les pharaons ou un petit garçon qui a envie découvrir des tombeaux cachés ? Sans toujours connaître le terme, beaucoup d’enfants s’intéressent à des questions touchant à l’archéologie. Un intérêt peu surprenant pour Jean-Olivier Gransard-Desmond. « Il y a énormément de docus et de dessins animés à la télévision qui traitent de ça », explique-t-il. « Pour les enfants, les trésors et les pyramides, c’est beaucoup plus fun que la Première Guerre mondiale ! », sourit-il.

Selon le chercheur en archéologie, la passion des enfants pour cette activité scientifique est aussi liée à l’imagination des plus jeunes et à leur appétence pour les récits fantastiques. « Il y a souvent une dimension mythologique en archéologie qui plaît beaucoup aux enfants. Comme avec les Playmobil, ils aiment se raconter des histoires », développe-t-il.

Avec les activités proposées au parc de loisirs de Fresnes, Jean-Olivier Gransard-Desmond espère sensibiliser la nouvelle génération à certains problèmes qui touchent sa discipline. Parmi eux, le pillage des tombes. « Si les enfants pouvaient jouer autant aux pilleurs et aux archéologues qu’aux gendarmes et aux voleurs, on aurait peut-être un peu plus de chance de préserver notre patrimoine ! », espère-t-il.

Du 13 au 23 juin. Accueil possible de scolaires. Tarif : 3 euros. Playmobil FunPark, 22-24 allée des Jachères, ZA « La Ceriseraie », Fresnes.