Paris: Des sandwichs triangle servis pour le repas dans les cantines du XVIIIe arrondissement

CANTINES Selon la mairie, des travaux à la cantine du XVIIIe arrondissement et le pont de l’Ascension la semaine dernière ont empêché de livrer un repas chaud

Juliette Desmonceaux

— 

Un repas de type "pique-nique", selon la mairie, a été servi dans les écoles du XVIIIe arrondissement de Paris.
Un repas de type "pique-nique", selon la mairie, a été servi dans les écoles du XVIIIe arrondissement de Paris. — Collectif
  • Des sandwichs triangle ont été servis aux élèves pour le déjeuner ce lundi dans les cantines des 84 écoles du XVIIIe arrondissement de Paris, déclenchant la colère de certains parents.
  • Depuis près de deux ans, des parents de l’arrondissement du nord parisien se plaignent de la qualité des repas servis à leurs enfants. Ils ont créé le collectif « Les enfants du 18e mangent ça » pour réclamer des repas avec plus de bio et moins industriels.
  • Pour dénoncer le choix du sandwich au menu, les parents vont lancer une nouvelle pétition et une journée de grève de la cantine le 28 juin prochain.
  • De son côté, la mairie du XVIIIe explique que ce repas froid a été choisi pour répondre aux contraintes du pont de l’Ascension et d’une délocalisation provisoire de la cantine de l’arrondissement à Melun.

Nouveau bras de fer entre la mairie du XVIIIe arrondissement de Paris et certains parents d’élèves. Depuis près de deux ans, ces derniers, comme de nombreux parents dans toute la France, se plaignent de la qualité des repas servis dans les écoles. Ce lundi, la présence d’un sandwich triangle au menu a réveillé leur colère. « C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! », s’insurge une mère de deux enfants de 5 et 8 ans scolarisés dans l’arrondissement.

Membre du collectif « Les enfants du 18e mangent ça » qui est constitué d’un peu plus de 80 parents sur 14.000 enfants fréquentant les cantines scolaires de l’arrondissement, cette habitante du nord de Paris de 42 ans milite pour que les élèves bénéficient de repas de meilleure qualité, soit avec plus de bio et moins d’aliments transformés. Suite au repas de ce lundi, une pétition et une journée de grève de la cantine sont en préparation à l’initiative du collectif.

Le collectif demande le remboursement du repas auprès des parents

« Les parents sont furieux de ce mépris de la part des industriels et des élus », peste encore la mère de famille. Pour elle, servir un sandwich à des écoliers, « c’est le pompon », après déjà deux ans de repas qu’elle qualifie de « trop industriels ». « Je suis triste que des enfants aient eu à manger ces sandwichs qui en plus piquaient selon certains d’entre eux », affirme-t-elle, évoquant une date de péremption toute proche. Elle demande, avec le collectif, que le repas de ce lundi soit remboursé et que la mairie présente des excuses publiques.

Du côté de la mairie du XVIIIe arrondissement, on explique que ce repas répondait à des contraintes logistiques. « La cuisine du 18e est en travaux jusqu’en septembre donc la production des repas a été déléguée à Melun. En plus, les écoles étaient fermées pendant quatre jours [à cause de l’Ascension]. Il fallait livrer mercredi dernier. » La commission en charge des menus a donc tranché pour des sandwichs.

La mairie précise que la décision a été prise de longue date et de façon collégiale « avec des parents d’élèves et des nutritionnistes », comme pour tous les repas. « Je ne dis pas qu’il faut s’en satisfaire, mais ça reste quelque chose d’anecdotique. Sur un an, on doit servir des sandwichs une ou deux fois », ajoute la municipalité.

60 % d’aliments bios dans les cantines du XVIIIe arrondissement

Malgré ses coups de gueule réguliers depuis deux ans et le lancement d’une première pétition un peu plus tôt cette année – elle a recueilli plus de 7.500 signatures –, le collectif « Les enfants du 18e mangent ça », affirme ne pas sentir entendu. « Il y a de l’immobilisme chez l’équipe municipale », déplore la mère de famille. La mairie rappelle de son côté que les repas servis contiennent 60 % d’aliments bios depuis la rentrée 2018 et précise qu’à partir de septembre prochain, en cas de nouveau problème de livraison, des sandwichs frais seront cette fois servis aux enfants.

Depuis le mois de février, une consultation a également été lancée auprès des parents d’élèves de l’arrondissement pour recueillir leurs volontés concernant la cantine de leurs enfants. Une dernière réunion est prévue le 27 juin prochain lors de laquelle les conclusions de ces échanges seront rendues publiques.

Les comptes rendus des consultations qui se sont tenues sur le sujet de la cantine ces dernières semaines sont disponibles en ligne sur le site www.participezparis18.fr