Benalla à la Foire du Trône: «Il m’a dit qu’il allait me faire un topo sur la sécurité», indique Marcel Campion

SOCIETE Marcel Campion et Alexandre Benalla se sont entretenus à différentes reprises ces derniers mois et se sont baladés ensemble à la Foire du Trône samedi

Romain Lescurieux

— 

Marcel Campion en 2016
Marcel Campion en 2016 — SIPA PRESS

Une rencontre et une vidéo pour le moins surprenante. Dans une séquence publiée sur les réseaux sociaux ce samedi, Marcel Campion s’affiche aux côtés d’ Alexandre Benalla à la Foire du Trône. Le « roi des forains » explique que l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, au cœur de plusieurs polémiques, réalise une sorte d’audit sur la sécurité de la foire parisienne qui s’est achevée ce dimanche. Et ce n’est pas la première fois que les deux hommes s’entretiennent. Selon les informations du Figaro, ils avaient déjeuné ensemble à Paris, fin mai, après une rencontre en Normandie.

« Je l’ai rencontré fortuitement il y a deux ou trois mois sur Deauville, il m’a raconté son histoire et nous avons passé un bon moment », raconte Marcel Campion au quotidien. Selon ses dires, c’est Alexandre Benalla, à qui il avait laissé sa carte, qui l’a ensuite recontacté. Mais quel va être son rôle à la Foire du Trône ?

« Il m’a dit qu’il allait me faire un topo »

« Il n’est pas mon consultant sécurité », s’exclame Marcel Campion auprès de 20 Minutes. « Via la fête des Tuileries, des gens qui gèrent la sécurité et qui l’ont rencontré au moment du discours d’Emmanuel Macron au Louvre m’ont dit qu’il avait une maîtrise dans le domaine de la sécurité », détaille-t-il. « Il est venu à la Foire du Trône et nous avons fait un tour. Je lui ai dit qu’il y a deux-trois lacunes à la foire en matière de sécurité. Il m’a dit qu’il allait me faire un topo. C’est à titre amical. C’est comme demander à un ami garagiste un conseil pour sa voiture », juge Marcel Campion, candidat aux élections municipales à Paris en 2020.

Depuis des mois, la guerre est ouverte entre le « roi des forains » et Anne Hidalgo. Des plaintes ont été déposées début mai par la maire de Paris et son adjoint au logement Ian Brossat visés par des propos jugés injurieux. Mi-mai, la Cour des comptes a également porté plainte contre Marcel Campion après des propos considérés comme injurieux et diffamatoires tenus à son encontre, avait indiqué un porte-parole de la juridiction financière, confirmant une information du Monde. 

Selon le quotidien, Marcel Campion, s’en est pris en des termes peu amènes aux deux élus et à la chambre régionale de la Cour des comptes lors d’une réunion publique fin avril.