Paris: Un chauffeur de bus a évité de justesse l’enlèvement d’une fillette dans la rue

FAITS DIVERS Le drame a été évité mercredi porte de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris

C.P.

— 

Un bus de la RATP - Illustration
Un bus de la RATP - Illustration — JEAN-PIERRE MULLER / AFP

« Une simple réaction de papa ». Nicolas, jeune père de 30 ans, machiniste depuis six ans à la RATP dont quatre sur cette ligne de bus 150, ne comprend toujours pas pourquoi on le présente comme un héros. Le chauffeur de bus, interviewé par Le Parisien ce samedi, a pourtant évité de justesse un drame il y a quelques jours, porte de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris.

Comme le révélait vendredi Le Point, l’agent de la RATP a réussi à intercepter un homme qui tentait d’enlever une fillette de 7 ans, mercredi soir aux abords de l’arrêt du bus 150 sur le boulevard Macdonald. « Selon les témoignages recueillis par les policiers locaux, un individu s’est approché de l’enfant [qui circulait en trottinette], lui saisissant le bras pour la forcer à la suivre. Ce sont les cris de la mamie [qui la suivait un peu plus loin] qui ont alerté le personnel de la RATP présent à cette heure dans cette artère populaire du nord de Paris. Un machiniste bondit alors et s’interpose », rapporte le magazine.

« J’ai seulement fait mon métier dans les règles »

Ce machiniste, c’est Nicolas. « J’ai interpellé l’homme une première fois en lui demandant de s’arrêter. Il continuait son chemin, tirant la fillette, alors j’ai haussé le ton. Autour il y avait des clients, des passants, il a bien dû voir qu’il était coincé. La petite est venue vers moi, je pense que l’uniforme l’a mise en confiance. Je lui ai demandé si elle connaissait ce monsieur, je l’ai rassurée car elle n’était vraiment pas bien, et la grand-mère est arrivée tout de suite. Je les ai mises toutes les deux à l’abri dans mon bus, et j’ai déclenché l’alarme détresse, qui permet alerter les collègues du GPSR », a expliqué le chauffeur de bus au Parisien. « J’ai seulement fait mon métier dans les règles, fixé sur cette petite qu’il me fallait absolument ramener à sa grand-mère ».

Un véhicule de sécurité est rapidement intervenu, ainsi que la police, et le ravisseur présumé a été interpellé sans difficulté. Le suspect, âgé de 26 ans et inconnu des services de police, a été placé en garde à vue, selon Le Point.

« J’ai fait ça avec le cœur, et comme un papa »

Dès jeudi, la direction de la RATP a contacté Nicolas pour le féliciter de son action. Lundi, le machiniste sera reçu par la directrice de son centre pour saluer son geste et il sera également « proposé aux actes de courage et de dévouement de l’entreprise, cérémonie présidée par la PDG de la RATP qui récompense chaque année les différents actes de bravoure de nos agents », a déclaré la direction de l’entreprise au Point.

« Moi j’ai fait ça avec le cœur, et comme un papa. On ne peut pas laisser passer des choses comme ça, les enfants c’est la vie ! », a seulement déclaré Nicolas au Parisien.