Transports en commun: La région Ile-de-France récompense des salariés de la Défense qui évitent les heures de pointe

TRAVAIL Une plateforme expérimentale récompense des salariés travaillant à la Défense lorsque ces derniers n’utilisent pas les transports en commun pendant les heures de pointe

M.F
— 
Des employés d'entreprises de Paris la Défense peuvent gagner des cadeaux s'ils ne prennent pas les transports en commun pendant les heures de pointe
Des employés d'entreprises de Paris la Défense peuvent gagner des cadeaux s'ils ne prennent pas les transports en commun pendant les heures de pointe — LODI FRANCK/SIPA
  • Avec la plateforme Moov & Win, Paris la Défense et la région Ile-de-France espèrent faire évoluer les modes de déplacements et de travail des salariés pour désengorger les transports aux heures de pointe.
  • En utilisant des modes de déplacement et de travail alternatifs ou en arrivant en heures décalées au travail, les salariés accumulent des points transformables en cadeaux.

L’établissement public Paris la Défense et la région Ile-de-France expérimentent depuis fin avril une plateforme internet récompensant des salariés du quartier d’affaires qui évitent les transports en commun pendant les heures de pointe. Avec Moov&Win, ils espèrent faire évoluer les modes de déplacements et de travail pour notamment désengorger le RER A à la station Grande Arche ou encore le métro 1 à la station Esplanade.

« Nous investissions des milliards d’euros pour avoir un réseau de transports le plus performant possible, mais pour améliorer le confort des voyageurs d’ici là, je veux explorer toutes les solutions », explique à 20 Minutes Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France.

Prendre le vélo rapporte 20 points tous les 5 km

Dès que les employés des quatorze entreprises partenaires utilisent des modes de déplacement et de travail alternatifs, ou qu’ils viennent le matin avant 8h30 et après 9h30, ils cumulent des points. Prendre le vélo rapporte 20 points tous les 5 km, un télétravail 40 points. Idem pour une arrivée entre 7 et 8 heures ou entre 10 et 11 heures. Parmi les quatorze entreprises de l’esplanade ayant signé la charte pour le lissage des heures de pointe, certaines proposent de transformer ces points en cadeaux.

« On a par exemple -10 % chez Interflora pour 500 points, des remises au sein des 4 Temps, mais aussi des places de concert à Paris La Défense Arena ou encore la possibilité de gagner des voyages », nous donne en exemple Anouk Exertier, Responsable du pôle Mobilité(s) à Paris La Défense.

Bientot testé au bassin d’emploi d’Evry-Courcouronnes

L’expérimentation est lancée jusqu’au 31 décembre 2019. « Si les résultats sont à la hauteur, c’est une initiative que nous soutiendrons et que nous souhaiterions développer à l’avenir », assure Valérie Pécresse qui précise que le projet doit être prochainement testé sur un autre bassin d’emploi : celui d’Evry-Courcouronnes.

La région espère désaturer les transports en commun et désengorger les sorties et entrées pour à terme, réduire de 5.000 à 10.000 le nombre d’usagers dans les transports aux heures de pointe. Valérie Pécresse indique vouloir encourager encore plus le travail à distance qui représente « un bénéfice important en termes de qualité de vie, avec une meilleure articulation entre vie professionnelle et vie privée. »