Notre-Dame de Paris: La Cour des comptes contrôlera la gestion des fonds de la reconstruction

ARGENT La Cour des comptes a annoncé qu’elle s’engageait à contrôler la gestion et l’emploi des fonds mobilisés pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris

M.F

— 

Notre-Dame de Paris au lendemain matin de l'incendie
Notre-Dame de Paris au lendemain matin de l'incendie — Marie de Fournas/ 20 Minutes

Dans les jours qui ont suivi l’incendie de Notre-Dame de Paris, de nombreux dons ont été envoyés par des particuliers et des entreprises afin de reconstruire la cathédrale. Au total, plus de 400 millions d’euros ont à cette heure été déjà rassemblés par les quatre collecteurs retenus par le ministère de la Culture. En plus de cela, la restauration de l’édifice nécessitera une mobilisation importante de fonds publics. Une somme conséquente dont la Cour des comptes entend bien surveiller l’utilisation.

« La Cour des comptes va engager, dans le cadre de ses compétences, un contrôle de la collecte, de la gestion et de l’emploi des fonds mobilisés pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris », indique dans un communiqué la juridiction financière. Elle précise que ce contrôle durera jusqu’à la fin des opérations de reconstruction et donnera lieu à la publication d’un rapport annuel.

« Particulière vigilance » et « grande transparence financière »

« L’importance des sommes en jeu, la dimension symbolique de cette reconstruction et l’impact fiscal des dons nécessitent que la collecte des dons, l’usage qui en sera fait et la conduite des opérations de reconstruction fassent l’objet d’une particulière vigilance et de la plus grande transparence financière », indique dans un communiqué la juridiction financière.

La Cour détaille que ce contrôle qui débutera dès 2019, concernera les services de l’État et des organismes impliqués dans la collecte, la gestion des fonds recueillis et la reconstruction de Notre-Dame, notamment le centre des monuments nationaux et les trois fondations engagées dans la collecte des dons.