VIDEO. Paris: Un immense squelette de dinosaure vendu aux enchères en juin

VENTE Un impressionnant squelette de dinosaure herbivore du Jurassique sera vendu aux enchères à Paris en juin par la maison de ventes française Aguttes

M.F avec AFP

— 

Skinny, un squelette de dinosaure vieux de 150 millions d'années est présenté dans l'un des terminaux de l'aéroport de Londres Heathrow avant sa vente aux enchères en juin 2019
Skinny, un squelette de dinosaure vieux de 150 millions d'années est présenté dans l'un des terminaux de l'aéroport de Londres Heathrow avant sa vente aux enchères en juin 2019 — Aguttes/Cover Images/SIPA

Déco sympa pour ambiance cocooning dans le salon. Un immense dinosaure sera vendu aux enchères à Paris en juin par la maison de ventes française Aguttes. Le squelette de ce dinosaure herbivore du Jurassique, cousin du Diplodocus, mesure 13 mètres de long et 6,20 mètres de haut.

Pour attirer l’attention des collectionneurs et du public, le dinosaure, vieux de 150 millions d’années et surnommé Skinny, est présenté, dressé sur ses pattes arrière, dans l’un des terminaux de l’aéroport de Londres Heathrow jusqu’au 3 juin.

Estimé entre 1,5 et 2 millions d’euros

La maison de ventes l’a estimé entre 1,5 et 2 millions d’euros. « Il s’agit d’un des trois plus importants fossiles de sauropode découverts depuis la fin du XIXe siècle », assure à l’AFP Eric Mickeler, expert en paléontologie chargé de préparer la vente.

Selon un rapport établi par plusieurs paléontologues, Skinny serait un sauropode de la famille des Diplodocinae, appartenant à un nouveau genre, indique M. Mickeler. Il n’a pas encore reçu de nom scientifique.

Encore des fragments de peau fossilisée

Découvert en 2012 au Wyoming (Etats-Unis), le squelette est « particulièrement bien préservé », avec plus de 90 % des os d’origine, souligne l’expert. En outre, il présente encore des fragments de peau fossilisée, ce qui est très rare, selon le spécialiste.

En juin, Skinny prendra le tunnel sous la Manche pour être vendu à Paris. « Je ne suis pas inquiet concernant l’impact éventuel du Brexit sur son arrivée en France », déclare Eric Mickeler. Au pire il aura « quelques heures de retard. Mais j’ai prévu de la marge. »