VIDEO. Pyramide du Louvre: Le collage géant de JR abîmé quelques heures après avoir été dévoilé

PHARAONIQUE L’œuvre, baptisée « le secret de la grande pyramide », est plus éphémère que prévu

Marion Pignot

— 

Dans la Cour Napoléon du Louvre, des volontaires s'affairaient à coller vendredi 29 mars 2019 les derniers lés de papier du collage géant de JR.
Dans la Cour Napoléon du Louvre, des volontaires s'affairaient à coller vendredi 29 mars 2019 les derniers lés de papier du collage géant de JR. — Irina Kalashnikova/SIPA/SIPA

« C’est tout à fait normal que ça se dégrade, nous ne savions juste pas à quelle vitesse cela allait se produire. La chaleur fait que la colle sèche. » Ce samedi, la porte-parole du musée du Louvre a fait bonne figure. Au Huffington Post ​qui l’interrogeait sur l’oeuvre de JR qui se décollait, la porte-parole a fini par répondre qu’il « était prévu qu’elle soit retirée lundi » et que, donc, tout allait « bien ».

Lundi certes… Mais « le secret de la grande pyramide » de JR n’aurait pas tenu jusque-là de toutes les façons. L’artiste avait inauguré son collage géant vendredi, en fin de journée. Entièrement visible du premier étage du musée, il célébrait les 30 ans de la pyramide et dévoilait pour l’occasion les fondements du monument imaginé dès 1985 par l'architecte Ieoh Ming Pei. Mais quelques heures à peine après avoir été ouvert aux visiteurs, le trompe-l’œil montrait déjà, ce samedi en début d’après-midi, ses premiers signes de faiblesses.

France Info évoque, ce soir, les « vols souvenirs » de certains des milliers de curieux venus admirer le collage, quand les internautes pensent, eux, à l’usure liée au piétinement ou parlent de « massacre écologique ». Reste de nombreux déçus qui n’auront pas eu le temps d’admirer le travail de JR qui, pour la seconde fois avait réussi  à chambouler l’esthétisme géométrique de la cour Napoléon. Heureusement, l’artiste avait immortalisé son œuvre pharaonique à temps :

Problème de chaleur, comme le souligne le musée, ou dégradations volontaires ? La question restera, semble-t-il, sans réponse. Ou la définition même de l’art éphémère selon JR.