Ile-de-France: Des chauffeurs VTC obligés de rendre à leur loueur des véhicules presque financés

CONFLIT Une société de location de voiture en situation de cessation de paiement demande à ses chauffeurs VTC de rendre leur véhicule alors que certains allaient finir de les rembourser

M.F

— 

VTC (illustration)
VTC (illustration) — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Ne pouvant plus payer l’assurance de ses véhicules, le loueur VPCAB a demandé à ses conducteurs VTC de rendre les voitures. Certains qui les louaient depuis plusieurs mois étaient sur le point d’acquérir les engins, rapporte Le Parisien. Un peu plus de 600 voitures en Ile-de-France, Lyon, Antibes et Bordeaux sont concernés.

« On paye 3.000 euros de droit d’entrée, un apport en somme, et ensuite on règle environ 1.400 euros par mois », explique au quotidien un des chauffeurs. Plusieurs d’entre eux s’étaient réunis devant l’entreprise ce lundi pour manifester leur mécontentement. De son côté, la société de location propose des locations longue durée, de 36 mois avec option d’achat à la fin. Certains vont perdre tout leur investissement à quelques mois seulement du but. « Il me reste six mois à financer. J’en suis à plus de 40.000 euros pour une Passat, une voiture qui coûte 28.000 euros chez un concessionnaire », donne comme exemple l’un d’eux.

Dépendant de ces sociétés de location

Ces derniers expliquent être dans une situation délicate, puisqu’ils n’ont pas les moyens de se payer une voiture et ne trouvent aucune banque acceptant de leur faire un tel prêt. Ces derniers se retrouvent donc dépendant de ces sociétés de location, et donc de leurs faillites éventuelles.

Créée en 2015, la société VPCAB, est aujourd’hui en situation de cessation de paiement. Elle a donné jusqu’à mercredi aux chauffeurs pour rapporter les véhicules.