VIDEO. Paris: Le «Spider-Man français» Alain Robert escalade une tour de 37 étages à la Défense

ESCALADE Lundi matin, Alain Robert, connu pour escalader des bâtiments à mains nues, sans assurance, a grimpé jusqu’en haut de la tour Engie, située à la Défense

20 Minutes avec AFP

— 

Le
Le — BERTRAND GUAY / AFP

Ce lundi matin, Alain Robert a rajouté un building de plus à son tableau de chasse. Celui qu’on appelle le « Spider-Man français » a escaladé la tour Engie, située à  La Défense. Trente-sept étages en quarante-cinq minutes, à mains nues et sans assurance : sa spécialité.

Son acte étant illégal, il a été interpellé vers 11h45 au sommet du bâtiment situé à 185 mètres. L’homme de 56 ans a été placé en garde à vue au commissariat de Courbevoie dans les Hauts-de-Seine, pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « manquement délibéré à la prudence ».

« Un coup de gueule pour sauver Notre-Dame de Paris »

« Cette nouvelle escalade clandestine est un coup de cœur et un coup de gueule pour sauver Notre-Dame de Paris : c’est le patrimoine français qui est en train de s’effondrer. […] Cent cinquante millions d’euros sont nécessaires pour restaurer la cathédrale », a déclaré Alain Robert pour justifier son acte. Une information confirmée par la Société des Amis de Notre-Dame de Paris​, en quête de mécènes en France et à l’étranger, mais qui n’est pas à l’origine de l’action.

Alain Robert réalise ses exploits sans autorisation, en solo intégral et sans aucun système de sécurité depuis 1994. Ce lundi, son ascension était sponsorisée par une marque d’alcool. L'« homme-araignée » a été arrêté fin janvier après avoir escaladé l’une des plus hautes tours des Philippines, la GT Tower (47 étages). En juin, il s’était attaqué à la cinquième plus haute tour du monde à Séoul, mais avait été obligé de renoncer face à l’intervention des agents de sécurité. En 2016, Alain Robert avait déjà sévi à la Défense, en escaladant la tour Total.