«Gilets jaunes» à Paris: Une élue se moque d'une petite fille sur Twitter et suscite l'indignation

PAS LES ENFANTS ! Sur Twitter, Valérie Maupas, adjointe à la mairie du 14e, s’est moquée de l’orthographe d’une fillette en classe de CM2 qui participait à la manifestation des « gilets jaunes » samedi.

M.F

— 

Le tweet de Valérie Maupas, élue à la mairie du 14e.
Le tweet de Valérie Maupas, élue à la mairie du 14e. — Capture Twitter
  • L’adjointe à la maire du 14e arrondissement de la capitale Valérie Maupas s’est moquée de l’orthographe d’une petite fille de CM2 qui participait à la manifestation des « gilets jaunes » samedi.
  • Cette moquerie a choqué des internautes, qui ont été nombreux à lui répondre.

 

Habituée des tweets provocateurs, Valérie Maupas est-elle allée trop loin ? Sur Twitter, l’adjointe à la maire du 14e arrondissement de la capitale s’est moquée de l’orthographe d’une petite fille de cm2 qui participait à la manifestation des « gilets jaunes » ce week-end. Son tweet a suscité une vague d’indignation sur les réseaux.

Samedi, Raquel Garrido, ancienne porte-parole et avocate de La France Insoumise, publie la photo d’une fillette de dos, présente à l’acte 18. Sur son gilet jaune, on peut lire : « Je suis en CM2 mais l’année prochaine je serais (sic) en 6e République. » Une erreur de conjugaison (« serais » au lieu de « serai ») qui n’a pas échappé à Valérie Maupas.

« Elle est en CM2 et ne sait pas conjuguer le verbe “être” au futur, il y a de grandes chances que l’année prochaine elle soit encore au CM2… », écrit-elle en retweetant le post.

Le tweet de Valérie Maupas, élue à la mairie du 14e.
Le tweet de Valérie Maupas, élue à la mairie du 14e. - Capture Twitter

« Si votre tweet ne comporte pas de faute, il est bête à souhait »

Si la petite fille n’est pas reconnaissable sur la photo, cette moquerie, venant d’une élue ayant donc une large visibilité sur les réseaux, à propos une enfant d’une dizaine d’années, a énormément choqué des internautes.

« La maîtrise de l’orthographe ne conditionne pas la réflexion exprimée. Si votre tweet ne comporte pas de faute, il est bête à souhait. Votre mépris est tel que vous excluez une enfant dont le message a peut-être été écrit par d’autres. Cela vous permet d’esquiver le sujet principal », écrit l’un d’eux.

« Vous êtes stupide et méchante. C’est aberrant », complète un second alors que les autres évoquent un tweet « indigne ». « Quand un enfant montre la lune et qu’une élue regarde le doigt », conclut un dernier.