Paris: Grève aux urgences de l’hôpital Saint-Antoine après des agressions

MOBILISATION Deux syndicats de l’Assurance publique-Hôpitaux de Paris ont déposé un préavis de grève pour ce lundi. La sécurité des équipes est l’une des raisons de leur mobilisation

F.H.

— 

Les urgences de l'hôpital Saint-Antoine à Paris. (Illustration)
Les urgences de l'hôpital Saint-Antoine à Paris. (Illustration) — Clément Follain / 20 Minutes

Au moins deux syndicats ont déposé un préavis de grève aux urgences de l’hôpital Saint-Antoine, situé dans le 12e arrondissement de Paris, ce lundi. Les revendications de la CGT AP-HP et Sud Santé Solidaires AP-HP portent sur la sécurité des soignants notamment.

Dans son communiqué, la CGT rappelle que « le 13 janvier, deux infirmiers et une aide-soignante de l’hôpital ont une nouvelle fois été agressés par un patient, entraînant une ITT de huit jours pour chacun d’entre eux. » Le syndicat indique que « quatre nouvelles agressions ont eu lieu ensuite ».

Les deux formations demandent également « une prime 300 euros net par mois » ou « une sécurisation des locaux ».

L'AP-HP indique qu'«une première réunion de négociation s'est tenue vendredi entre direction des ressources humaines et représentants des OS en présence du chef du département».De mesures lée à la sécurisation ont été proposées. 

Les urgences de Saint-Antoine ont accueilli 64.000 personnes en 2018, souligne l'AP-HP.