Paris: Les forains vont bloquer le périphérique pendant au moins trois heures samedi

MANIFESTATION Entre 300 et 400 camions de forains ralentiront la circulation du périphérique parisien samedi, pour dénoncer une nouvelle loi, accusée de mettre en péril leur profession

Marie de Fournas

— 

Des voitures sur le périphérique parisien.
Des voitures sur le périphérique parisien. — JPDN/SIPA
  • Entre 300 et 400 camions de forains feront une opération escargot sur le périphérique parisien samedi entre midi et 15 heures.
  • Ils dénoncent la loi Sapin 2 qui entraînerait la mort de leur profession.
  • Le cortège se rendra ensuite cours de Vincennes pour des discours et des animations.

N’empruntez pas le périph samedi après-midi. Entre midi et 15 heures, 300 à 400 camions de forains y organisent une opération escargot. Deux cortèges partiront simultanément du périphérique extérieur à porte de Vincennes et du périphérique intérieur à porte Maillot. Objet de leur colère, une ordonnance de la loi Sapin de 2017 qui lorsqu’elle sera appliquée entraînera selon eux « la mort de leur métier ».

« Cette loi de Michel Sapin et bien je peux vous dire qu’elle sent le sapin, nous lâche Marcel Campion, le roi des forains. Elle nous oblige, pour chaque événement, fêtes, foires à répondre à un appel d’offres ou à des appels à projet. Quand on est forain on peut faire entre 30 et 40 dates par an. Vous imaginez la paperasse que ça représente ! Les forains ne sont pas des écrivains, ce sont des artisans ! »

« Comment on va faire pour investir dans de nouveaux manèges »

Les forains craignent également de se retrouver face à des concurrents beaucoup plus gros qui leur prendront leurs contrats, mais surtout de perdre les financements des banques. « Avant, le maire vous faisait une attestation pour une tournée de 10 dates et vous alliez chez le banquier avec pour qu’il vous fasse un prêt. Là, on ne peut pas se projeter, tout est remis en cause à chaque fois. Avec tant d’incertitudes, les banquiers vont refuser de nous prêter. Comment on va faire pour investir dans de nouveaux manèges ou entretenir ceux existant ? »

Marcel Campion promet que samedi sur le périphérique, il n’y aura pas d’arrêt total de la circulation et la voie la plus à droite sera toujours dégagée. Après un tour complet de périphérique, les deux cortèges se rendront cours de Vincennes. « Un lieu symbolique, car c’est là qu’avait anciennement lieu la Foire du trône, rappelle Marcel Campion. On fera des discours, il y aura des châteaux gonflables et des barbes à papa pour les gosses. »

Le roi des forains espère ainsi interpeller l’Etat. « On a envoyé des doléances, on n’a pas été entendu et si après cette opération on n’est toujours pas entendu et bien on sera de toutes les manifs, partout, tout le temps, on ne lâchera rien. »