Municipales à Paris: David Belliard (EELV) se lance officiellement dans la course

POLITIQUE Candidat à la tête de liste pour les élections municipales à Paris, David Belliard a présenté ce mardi son équipe «Faisons Paris»

Romain Lescurieux

— 

David Belliard (au centre) a présenté son équipe ce mardi
David Belliard (au centre) a présenté son équipe ce mardi — R.LESCURIEUX / 20Minutes
  • David Belliard a officialisé sa candidature à la tête de liste pour les élections municipales de 2020 à Paris.
  • La primaire aura lieu le 1er juin entre (pour le moment) David Belliard et Julien Bayou. 
  • Depuis peu, les candidatures se multiplient pour succéder à la maire Anne Hidalgo.

« Ce que nous désirons, ce que nous voulons préparer avec les habitantes et les habitants, c’est une ville résiliente, bienveillante et tranquille pour toutes celles et ceux qui y vivent, y travaillent, la visitent et la traversent », notent-ils. Ce mardi, David Belliard (EELV) a officialisé sa candidature à la tête de liste pour les élections municipales de 2020 à Paris. Pour ce faire, il a présenté son équipe « Faisons Paris », qui rassemble élus et militants.

« Une ville plus sobre, plus verte, plus inclusive »

« Il faut adapter la ville et répondre à l’enjeu climatique. Il y a également un enjeu sur la cherté de la ville et de la vie. Et enfin un enjeu démocratique, on ne peut plus faire Paris contre sa banlieue, Paris contre sa métropole », commente David Belliard. Lui, qui note des « avancées écolos » lors du mandat d’Anne Hidalgo mais également de fortes oppositions, comme la police municipale armée, veut miser sur « une ville plus sobre, plus verte, plus inclusive ». Au programme : La diminution de la voiture, des logements dans les espaces vacants, une ville sans publicité ou encore la transformation du périphérique.

Opposés aux Jeux olympiques et aux tours Bercy-Charenton, les membres de l’équipe se voient désormais « gouverner Paris » pour transformer « Paris au quotidien ». « Nous allons changer la ville. D’où l’idée d’une équipe qui va s’agrandir, on ne fait pas de la politique tout seul », affirme Anne Souyris, adjointe à la maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à la santé. « Il est temps d’avoir un élu écologiste à la mairie de Paris. David Belliard est en capacité de porter ce projet », abonde Florentin Letissier, élu du 14e arrondissement. En attendant, la campagne va se dérouler en interne.

Scission dans le groupe

Le porte-parole du parti, Julien Bayou, est également candidat pour la primaire écologiste qui désignera le 1er juin, la tête de liste aux municipales. Il a récemment été rejoint par l’adjointe de la maire de Paris en charge de l’économie sociale et solidaire, Antoinette Guhl. « Entre nous, avec Julien Bayou, il y a une forme de complémentarité entre mobilisation citoyenne, et sens des responsabilités à l’Hôtel de Ville », avait-elle expliqué. Le duo revendique le soutien des maires de Grenoble Eric Piolle, et de Grand-Synthe Damien Carême.

« Il y a une compétition au sein du parti. Mais nous ne sommes pas en guerre. Nous ne sommes pas des opposants. Il y a deux offres politiques », a commenté David Belliard. La primaire aura lieu le 1er juin. Les adhérentes et adhérents de moins de plus de trois mois pourront ainsi voter physiquement pour désigner celui qui représentera les couleurs vertes pour la mairie de Paris.

Depuis peu, les candidatures se multiplient pour succéder à la maire Anne Hidalgo, qui n’a pas encore officialisé sa candidature. Le candidat malheureux à la primaire de la droite en 2013 pour Paris retente sa chance : l’élu de centre-droit, Pierre-Yves Bournazel (Agir) s’est officiellement lancé ce lundi dans la bataille des municipales à Paris de 2020.