Paris: La maire du 10e va distribuer des protections hygiéniques aux collégiennes

SOCIETE «L'idée est de mettre en place un distributeur au collège, de préférence pas au milieu de la cour », évoque Alexandra Cordebard

R.L.

— 

Illustration college. WARTNER / 20 MINUTES
Illustration college. WARTNER / 20 MINUTES — V. WARTNER / 20 MINUTES

Pour lutter contre la précarité menstruelle, la maire du 10e arrondissement de Paris, Alexandra Cordebard va distribuer des protections hygiéniques aux collégiennes, révèle Le HuffPost.

Contactée par le site Internet, l’élue socialiste explique avoir pris la décision de fournir gratuitement à toutes les jeunes filles des six collèges publics de sa zone géographique des protections hygiéniques bio adaptées à leurs besoins, au sein même de leur établissement. Et ce, « à compter de la rentrée scolaire prochaine, au plus tard ».

« L’idée est de mettre en place un distributeur »

La mairie et le personnel des établissements réfléchissent encore au dispositif. « L’idée est de mettre en place un distributeur au collège, de préférence pas au milieu de la cour mais plutôt dans un coin où les jeunes filles se sentent en confiance », poursuit Alexandra Cordebard qui veut permettre aux jeunes filles de vivre leurs règles sereinement.

« Grâce aux principaux et principales, nous allons ouvrir le volet pédagogique et informer les écoliers sur les règles, assure la maire. Il faut calmer le jeu, organiser un esprit de sororité et instruire des jeunes générations de garçons moins ricaneurs », note-t-elle auprès du HuffPost.

Un sondage réalisé par l’Ifop pour la newsletter Les Glorieuses montre que sur les 1653 adolescentes, âgées entre 12 et 19 ans, qui ont été interrogées, 97 % d’entre elles considèrent que les protections périodiques coûtent trop cher. Près de huit écolières sur dix se sont déjà trouvées « en pénurie de protection à l’école », rappelle de son côté France Inter.