Ile-de-France: Passer par Google pour trouver un serrurier n’est pas une bonne idée en ce moment

PIRATAGE Les artisans serruriers d’Ile-de-France subissent à nouveau une vague de diffamations et de piratages sur leur compte Google de la part d’escrocs qui tentent de récupérer leur clientèle.

Marie de Fournas

— 

Le genre de photos postées par des escrocs sur le profil Google d'artisans serruriers pour les discréditer.
Le genre de photos postées par des escrocs sur le profil Google d'artisans serruriers pour les discréditer. — Capture Google
  • Des escrocs attaquent les profils Google de petits artisans serruriers par vagues de photos, commentaires, piratages ou encore modifications de profils.
  • Objectif : Les discréditer dans un premier temps et récupérer leur clientèle dans un second.
  • Les attaques sont devenues massives avec une cinquantaine d'artisans ciblés.

Si vous avez cherché un serrurier sur Google ces derniers jours, peut-être être en avez-vous vu plusieurs présentés comme « définitivement fermées » ou possédant des photos affublées de messages comme « attention escrocs ». Naturellement, vous avez alors cherché une autre adresse. Sachez que vous avez probablement été la victime collatérale d’un vaste système d’escroquerie qui s’attaque aux petits artisans serruriers depuis plusieurs années maintenant, mais a redoublé d’intensité ces derniers jours. Leur objectif : casser la petite concurrence sur internet, pour récupérer leur clientèle.

« Avant, c’étaient des attaques régulières, là c’est devenu massif. Une cinquantaine d’artisans serruriers d’Ile-de-France ont vu des photos avec des messages diffamatoires postés sur leur profil. Toujours par des faux comptes Google qui ne font que ça, nous explique Sébastien Roux, directeur du label Les Serruriers de France, qui nous parlait déjà d’attaques du genre en février.

Un simple tour sur Google permet de constater l’ampleur du phénomène

Nous sommes allés sur les fiches de deux serruriers parisiens. Les deux avaient eu ce type de photos postées à la même période par une certaine Madeleine, qui ne fait que poster des photos et suggérer des modifications de comptes Google.

Le genre de photos postées par des escrocs sur le profil Google d'artisans serruriers pour les discréditer.
Le genre de photos postées par des escrocs sur le profil Google d'artisans serruriers pour les discréditer. - Capture Google
Le genre de photos postées par des escrocs sur le profil Google d'artisans serruriers pour les discréditer.
Le genre de photos postées par des escrocs sur le profil Google d'artisans serruriers pour les discréditer. - Capture Google
Faux comptes Google postant des photos diffamatoires sur les profils d'artisans serruriers
Faux comptes Google postant des photos diffamatoires sur les profils d'artisans serruriers - Capture Google

Leurs profils ont plus de poids

Car les escrocs font également des suggestions de modification de la fiche du commerce afin de par exemple le présenter comme « définitivement fermé ». « Comme ces faux comptes postent beaucoup de photos et de commentaires, leurs profils ont plus de poids, ils sont considérés comme des "local guide" par Google, qui prend donc en compte leur signalement », déplore Sébastien Roux qui doit régulièrement appeler les services techniques de Google pour signaler ces faits.

« Maintenant, en plus des photos, il y a des vagues de posts négatifs, tous mis la même soirée par de faux clients. Parfois cela va jusqu’à six d’un coup, pour faire baisser la note générale de l’artisan. » Le Label dont l’objectif est de valoriser les artisans serruriers de quartier sur Internet assure que certains serruriers ont également vu les véritables commentaires positifs disparaître, sans que Google ne puisse leur fournir d’explications.

Google règle le problème en surface

Ces attaques tendent à décourager les petits artisans, pas toujours à l’aise avec les outils numériques et ayant peur de finir par perdre leur clientèle de quartier dans l’affaire. « Certains envisagent même de fermer leur profil Google », déplore Sébastien Roux pour qui Google ne fait que régler le problème en surface. « Plus de 25 photos diffamatoires avaient été postées sur le profil de l’une des plus vieilles serrureries de Paris, Net-eclair dans le 1e. Nous l’avons signalé à Google qui a rapidement fait disparaître les photos et supprimé les faux comptes les ayant postées. Sauf que 24 heures plus tard, une dizaine de nouvelles photos avaient été postées par de nouveaux comptes. »

Le Label souhaiterait que des justificatifs de factures soient demandées par Google aux internautes souhaitant commenter une entreprise et que les modifications de fiches soient approuvées par le propriétaire du compte, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Lassés, des serruriers sont allés porter plainte contre X pour diffamation concernant les photos. Certains pensent même à une plainte commune contre Google pour faire bouger les choses en profondeur.