Paris: 3.000 poubelles anti-rats et anti-corneilles vont être (enfin) déployées en 2019

PROPRETÉ Testées en octobre dernier, ces nouvelles poubelles doivent limiter la prolifération des rats

M.F

— 

Rats fouillant dans une poubelle à coté de la Cathédrale Notre-Dame de Paris en 2017.
Rats fouillant dans une poubelle à coté de la Cathédrale Notre-Dame de Paris en 2017. — HOUPLINE RENARD/SIPA
  • 3.000 nouvelles poubelles vont remplacer les actuelles corbeilles de la capitale, soit 10 % de la flotte actuelle.
  • Carrées et moins aérées que les anciennes, elles sont normalement beaucoup moins accessibles aux rats et aux oiseaux.

Carrées et (quasi) impénétrables. Afin de lutter contre la prolifération de rats dans la capitale, la ville de Paris a décidé d’installer de nouvelles poubelles, beaucoup moins accessibles aux rongeurs et aux corneilles, rapporte France bleu. Certaines d’entre elles avaient déjà été testées autour de Notre-Dame de Paris en octobre dernier. Des essaies visiblement concluant puisque 3.000 poubelles, soit 10 % de la flotte actuelle, vont être échangées.

Contrairement aux corbeilles « bagatelles », installées entre 2013 et 2015 dans les rues parisiennes, le nouveau modèle est beaucoup moins aéré. Carrée et grise, ses contours en métal ouvragé et en plaques de plexiglas rendent l’accès au sac plus compliqué. Petit plus : elles sont équipées de cendrier.

Le modèle n’est pas infaillible

Le déploiement de ces poubelles entre dans le grand plan d’action lancé par la mairie pour lutter contre l’invasion de rats à Paris, particulièrement virulente ces dernières années. Le fait qu’ils aient accès sans difficulté à la nourriture jetée dans les poubelles, participe grandement à leur prolifération. Les corneilles sont également accusées d’éventrer les sacs plastiques pour y chercher des déchets comestibles.

Dans un précédent article du Parisien, Mao Péninou, adjoint (LREM) chargé de la propreté à la mairie de Paris admettait que « plusieurs rats » avaient été retrouvés dans ces nouvelles corbeilles.

Il avait également indiqué que leur installation serait progressive et ciblée « autour des parcs et des marchés, dans des lieux où les rats sont présents, attirés par les déchets alimentaires ». Pour l’instant, la mairie n’a pas annoncé qu’elle allait changer l’ensemble des 30.000 poubelles, seulement âgées de 3 à 5 ans.

Poubelles à énergie solaire connectées

Paul Simondon, adjoint à la propreté a ajouté auprès de France Bleu que « plusieurs centaines » de poubelles « intelligentes » seraient installées en 2019 dans les lieux très fréquentés de la capitale. Des poubelles connectées capables de compacter les déchets grâce à un moteur à énergie solaire. Elles permettront ainsi de stocker quatre à six fois plus d’ordures que les autres.

Différents modèles sont expérimentés place de la République, gare du Nord et près des Grands magasins. La mairie annoncera son choix final dans les prochaines semaines.