Sarcelles : Trop de femmes au conseil municipal, la justice annule l’élection des adjoints

PARITÉ Le scrutin a été tout bonnement annulé

20 Minutes avec AFP

— 

Le conseil municipal de Sarcelles comptait trop de femmes pour respecter la parité.
Le conseil municipal de Sarcelles comptait trop de femmes pour respecter la parité. — RENAUT THEO/SIPA

Pour une fois, les femmes étaient les plus représentées. La mairie de Sarcelles va devoir remplacer l’une de ses conseillères municipales par un homme car avec huit femmes sur quatorze adjoints, la parité imposée par le Code général des collectivités territoriales n’est pas respectée…

Une plainte de l’opposition

Dans toutes les communes de 1000 habitants et plus, chaque sexe doit être représenté de façon égale, à une unité près. Ce que n’a pas manqué de relever un élu de l’opposition étiqueté LREM. Patrick Haddad, maire socialiste, a préféré ironiser auprès de l’AFP : « Je me demande ce que pense Marlène Schiappa (la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes) du fait qu’un élu LREM saisisse la justice et utilise la loi sur la parité, destinée à promouvoir la présence des femmes en politique, pour contraindre une femme à démissionner de ses fonctions. »

L’édile trouve également « absurde » que le sexe du maire ne soit pas pris en compte : « J’ai pris la place de l’ancienne maire, une femme, qui m’a remplacé en tant qu’adjointe. L’équilibre de l’exécutif municipal, maire et adjoint, est donc le même qu’auparavant », soit huit femmes et sept hommes.

Une adjointe remplacée prochainement

Malgré tout, Patrick Haddad va bien devoir se mettre aux normes. Ce qu’il a prévu de faire le 11 février prochain lors du prochain conseil municipal durant lequel un homme remplacera l’une des adjointes.