Paris: Une promenade de 4 km dans la capitale sans coupure pour les joggeurs

SPORT L’exécutif parisien va dévoiler au Conseil de Paris qui se déroule ce lundi son action en faveur du sport de proximité

Romain Lescurieux

— 

Des salariés de l'entreprise Technip, à la Defense, partent pour un footing deux jours avant la course Run at work, une course à pied entre collègues de travail
Des salariés de l'entreprise Technip, à la Defense, partent pour un footing deux jours avant la course Run at work, une course à pied entre collègues de travail — F. Pouliquen / 20 Minutes
  • Une promenade de santé longue de 4,4 kilomètres sans (presque) aucune coupure doit voir le jour en 2020.
  • Le groupe écologiste de Paris va déposer un vœu pour mettre en place un véritable schéma de continuité pour la course à pied.

Courir dans les rues parisiennes est souvent synonyme de quelques demi-tours et de pause aux feus. De l’histoire ancienne ? C’est en tout cas ce que souhaite l’exécutif parisien qui va dévoiler au Conseil de Paris – qui s’ouvre ce lundi – son action en faveur du sport de proximité. Tant la pratique évolue en milieu urbain.

« De nouveaux usages se sont effectivement installés, les mentalités ont évolué et notre approche de l’espace public n’est plus la même qu’il y a 20 ans. On ne fait plus du sport uniquement dans les stades ou les gymnases », indique l’Hôtel de ville.

Premier parcours sportif

Entre voisins, entre collègues, avec obstacles ou simplement des marches… Ces dernières années, la course à pied s’est diversifiée et attire de plus en plus d’adeptes. Selon une étude de l’Institut régional de développement du sport ( IRDS), ce sont près de 60 % des Parisiens qui déclarent exercer une activité sportive (course, roller, etc.) régulière dans l’espace public. Plus d’un Parisien sur deux pratique même un sport en dehors de toute structure institutionnelle.

Selon la mairie, « le développement de ces pratiques dites libres et la fréquentation croissante de l’espace public par les sportifs ont ainsi posé depuis quelques années la question des conditions de ces nouveaux usages, pour rendre le sport plus présent et plus accessible ». Ainsi, d’ici à 2020, le premier parcours sportif « en ville dense », fruit du budget participatif, devrait être totalement finalisé et reliera Nation à Stalingrad.

Cette promenade de santé sera longue de 4,4 kilomètres sans (presque) aucune coupure, agrémentée d’agrès sportifs pour faire de l’exercice, de signalétique au sol et d’une végétalisation renforcée tout le long. Dans ce sens, le groupe écologiste de Paris (GEP) déposera un vœu pour mettre en place un véritable schéma de continuité pour la course à pied.

« Courir à Paris reste compliqué »

« Courir à Paris reste compliqué. Notre idée est de faire des vrais tracés, de 5, 10, 20 kilomètres, sans coupure et fléchés », indique David Belliard, président du groupe au Conseil de Paris. Selon les Verts, la pratique de la course à pied reste contrainte du fait de la densité des transports. Ainsi, ils vont demander à la ville de mettre en place un schéma recensant des continuités de parcours ainsi que des fontaines. Et que ce schéma doit disponible en ligne.

Enfin, à noter que la ville a commandé à l’Atelier parisien de l’urbanisme (Apur) une étude pour configurer un parcours sportif sur la ceinture verte. Ce parcours pourrait constituer une promenade urbaine de 39,6 kilomètres. Et a priori sans aucun obstacle.