Ile-de-France: Fumier, foin... Trois permanences de députés LREM dégradées

SOCIETE Ces permanences ont été dégradées avec à chaque fois les mêmes affiches accusant les élus de « trahison »…

20 Minutes avec AFP

— 

La députée Amélie de Montchalin dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 24 octobre 2017.
La députée Amélie de Montchalin dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 24 octobre 2017. — Jacques Witt / Sipa/SIPA

Les permanences de trois députés de la majorité ont été dégradées dans la nuit de mercredi à jeudi, avec à chaque fois les mêmes affiches accusant les élus de « trahison », a-t-on appris auprès de sources concordantes.

Le député des Yvelines Bruno Millienne (Modem) a vu l’entrée de sa permanence à Maule recouverte de fumier. Il a décidé de porter plainte pour dégradation et l’enquête a été confiée à la gendarmerie de Saint-Germain-en-Laye.

Les permanences des députées LREM Amélie de Montchalin à Massy (Essonne) et Marie Lebec à Croissy-sur-Seine (Hauts-de-Seine) ont également été visées. Le ou les auteurs ont cette fois-ci déversé du foin devant l’entrée. Marie Lebec a annoncé vouloir elle aussi porter plainte.

« Trahison »

Sur leurs comptes Twitter, les trois élus ont posté des photos des dégradations. On peut y voir les mêmes affiches placardées sur les devantures des permanences avec une photo du député, son nom et le mot « trahison ».

« Trop de taxes » et « destructeur de votre alimentation », est-il également écrit. « Merci à l’agriculteur responsable de ce chef d’œuvre pour ce cadeau matinal » a écrit sur Twitter Bruno Millienne. « Petite-fille d’agriculteurs engagés, je suis prête à continuer à avoir de vrais échanges par d’autres moyens que par bottes de foin et affiches interposées », a posté Amélie de Montchalin, qui est également vice-présidente du groupe parlementaire LREM.