«Guide Michelin»: Un restaurant parisien perd sa troisième étoile

GRASTRONOMIE Le «Michelin» dévoile ce lundi son palmarès 2019…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration. Le «Guide Michelin» 2018.
Illustration. Le «Guide Michelin» 2018. — Michel Euler/AP/SIPA

Des étoiles tombent. Le restaurateur Pascal Barbot, triple étoilé ces onze dernières années pour son restaurant L’Astrance, à Paris, a subi le même sort que Marc Veyrat et Marc Haeberlin. Ces trois chefs ont perdu leur troisième étoile au Guide Michelin qui dévoile son palmarès 2019 ce lundi.

Un vent nouveau

« L’époque aime les sensations et l’Astrance en est une. Table unique, elle ménage son effet de surprise : d’une part, il faut y réserver des mois à l’avance – affres délicieuses de l’attente d’un grand moment – d’autre part, elle est à la pointe de l’avant-garde. Car ici, la cuisine se réinvente chaque jour, et ce n’est pas une façon de parler », indiquait le Guide Michelin dans son édition 2018. Mais la donne semble avoir changé.

Conformément à ce que laissait entendre Gwendal Poullennec, le tout nouveau directeur international du Guide Michelin, un vent nouveau semble devoir souffler dans les pages du fameux guide rouge. Le palmarès sera rendu public lors d’une cérémonie à Paris à partir de 15 heures. « 75 restaurants seront promus, dans les catégories 1, 2, 3 étoiles, ce qui est un record chiffré », avait révélé à l’AFP Gwendal Poullennec la semaine passée.