VIDEO. Paris: Que sait-on de l'explosion qui a fait quatre morts et une cinquantaine de blessés?

FAITS DIVERS La déflagration pourrait avoir été provoquée par une fuite de gaz…

J.-L. D., C. Ape.

— 

Une forte explosion s'est produite dans une boulangerie le 12 janvier dans le 9e arrondissement de Paris Lancer le diaporama
Une forte explosion s'est produite dans une boulangerie le 12 janvier dans le 9e arrondissement de Paris — THOMAS SAMSON / AFP

Ce samedi matin, une violente explosion s’est produite dans une boulangerie de la rue de Trévise, dans le 9e arrondissement de la capitale, a appris 20 Minutes auprès des pompiers de Paris. Un premier bilan fait état d’au moins quatre morts dont deux pompiers, neuf personnes gravement blessées et 45 blessés légers. L’explosion, entendue jusque dans le nord de la capitale, a également soufflé plusieurs vitrines aux alentours.

L’explosion serait d’origine accidentelle et pourrait avoir été provoquée par une fuite de gaz, selon des sources policières. Des pompiers de Paris intervenaient pour une fuite de gaz dans la rue de Trévise, quand la déflagration s’est produite.

Le bilan « s’annonce lourd »

La préfecture de police de Paris invite à éviter le secteur.

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’est rendu sur place. Il avait indiqué plus tôt dans la journée sur Twitter que le bilan « s’annon(çait) lourd ». « Plus de 200 pompiers de Paris sont engagés dans les opérations de secours », avait-il précisé.

« On proposera une solution de relogement pour les immeubles à proximité », a-t-il souligné depuis le centre de contrôle de la place Beauvau.

Le rez-de-chaussée du bâtiment soufflé par le choc

De nombreuses photos circulent déjà sur Twitter, montrant les énormes dégâts causés. Le rez-de-chaussée entier du bâtiment a été soufflé par le choc.

La mairie de Paris a indiqué sur Twitter la mise en place d’une cellule d’écoute à la Mairie du 9e arrondissement.

A la suite de l’explosion, Facebook a activé son Safety Check, permettant aux personnes vivant dans le secteur d’indiquer qu’ils se trouvaient en sécurité.