JCDecaux joue sa carte Paris pour conquérir le monde

S. C. - ©2008 20 minutes

— 

Aucune ville au monde n'a autant de vélos en libre-service. JCDecaux, l'inventeur de l'abribus qui a fait fortune dans l'affichage, a réussi une opération intéressante sur le plan marketing. Mais pas forcément sur le plan financier. A Paris, le prestataire choisi par la Mairie n'a pas encore mis en service l'ensemble de son gigantesque parc : sur les 20 600 vélos et 1 450 stations promis, seuls 16 000 vélos et 1 230 stations sont disponibles. Et encore, quelque 3 000 deux-roues ont été volés et autant dégradés, soit plus d'un tiers du parc. Le contrat exige que JCDecaux assure une qualité de service, qui n'est pas toujours au rendez-vous. Peu importe, la société a vendu son système à dix villes en France et remporté de nouveaux appels d'offres en Autriche, Belgique, Luxembourg, Espagne. Au final, 31 000 vélos Decaux sont en circulation, contre 15 000 Clear Channel, son concurrent américain.