Accident de train de Brétigny: Un cadre de la SNCF mis en examen pour «homicides et blessures involontaires»

JUSTICE Un dirigeant de proximité SNCF a été mis en examen ce mercredi dans le cadre de l’affaire de Brétigny. En 2013, le déraillement du train avait fait 7 morts et une trentaine de blessés…

20 Minutes avec AFP

— 

Sur les lieux de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, le 13 juillet 2013.
Sur les lieux de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, le 13 juillet 2013. — SOLAL/SIPA

Rebondissement de taille dans l’affaire de l’accident de Brétigny-sur-Orge. Le parquet d’Evry (Essonne) a annoncé qu’un cadre de la SNCF avait été mis en examen pour «homicide et blessures involontaires», dans le cadre de l'enquête sur le déraillement d’un train Intercités à Brétigny-sur-Orge, confirmant une information du Parisien.

L’accident survenu le 12 juillet 2013 avait fait 7 morts et une trentaine de blessés. Ce dirigeant de proximité (DPX) était jusqu’alors un témoin assisté. C’est la première fois que les juges d’instruction poursuivent physiquement une personne dans cette affaire.

Responsable de la dernière tournée d’inspection de la voie

Toujours selon le quotidien, les magistrats ont estimé grâce à un échange de SMS, que l’employé n’avait pas correctement effectué une tâche huit jours avant le déraillement. Il avait en effet la responsabilité de la dernière tournée d’inspection de la voie où a eu lieu le déraillement.